Tumeurs cérébrales pédiatriques: reconnaissance des premiers symptômes et des signes de tumeurs cérébrales chez les enfants

By | Octobre 2, 2017

Les tumeurs cérébrales sont les tumeurs solides les plus courantes chez les enfants et la reconnaissance des premiers symptômes est nécessaire pour un traitement efficace. Les vomissements, les déficiences visuelles, les maux de tête et les convulsions sont des symptômes courants qui pourraient indiquer la présence d'une tumeur au cerveau.

Tumeurs cérébrales pédiatriques: reconnaissance des premiers symptômes et des signes de tumeurs cérébrales chez les enfants

Tumeurs cérébrales pédiatriques: reconnaissance des premiers symptômes et des signes de tumeurs cérébrales chez les enfants

Tumeurs cérébrales pédiatriques: reconnaissance des premiers symptômes et signes de tumeurs cérébrales chez l'enfant

Les tumeurs cérébrales sont les tumeurs solides les plus courantes chez les enfants et représentent 15-20% des cancers malins chez l'enfant. Celles-ci se produisent dans approximativement 3 de tous les enfants 100.000, jusqu'à l'âge de 15 ans.

Il existe de nombreux types de tumeurs cérébrales, mais elles peuvent généralement être divisées en deux groupes de tumeurs:

  • Infratentorial
  • Supratentoriel

Les tumeurs infraentorielles sont des tumeurs qui se forment dans la partie inférieure du cerveau et des tumeurs supratentorielles se forment dans la partie supérieure du cerveau. Les tumeurs supratentorielles sont courantes chez les enfants de moins de 2, tandis que les tumeurs infratentorielles sont plus fréquentes chez les enfants de 4 à 10. Les deux types de tumeurs sont également communs après les années 10.

Les tumeurs cérébrales sont particulièrement dangereuses en raison de leur proximité avec des structures très importantes nécessaires au fonctionnement du corps humain. En fait, même une petite augmentation de la taille de la tumeur peut avoir un effet dramatique sur l'état du patient. Par conséquent, un diagnostic précoce est essentiel pour arrêter la croissance de la tumeur.

Les nouvelles techniques de neuroimagerie ont permis de réduire considérablement le temps de diagnostic. En fait, des études menées au cours de la décennie 1950 montrent que plus de 6% des patients atteints de tumeurs cérébrales pédiatriques avaient été diagnostiqués tardivement, mais plus récemment, ils ont été considérablement raccourcis.

Cependant, de nombreux facteurs peuvent encore retarder le diagnostic.. L'un des principaux problèmes pour obtenir un diagnostic précoce des tumeurs cérébrales est que les patients ne présentent pas de symptômes spécifiques, ce qui peut souvent conduire à un diagnostic erroné d'autres maladies plus courantes.

Article connexe> Tumeurs cérébrales pédiatriques: les chimiothérapies actuelles pour le traitement des tumeurs cérébrales chez les enfants

Les retards dans le diagnostic des tumeurs cérébrales chez l'enfant peuvent être dévastateurs, puisque chaque jour qui passe entraîne une nouvelle expansion de la tumeur et aggrave le point de vue de l'enfant. Il existe également un risque de lésion cérébrale dû à l'augmentation de la taille de la tumeur, ce qui augmente la pression du fluide entourant le cerveau et la moelle épinière, également appelée pression intracrânienne. Par conséquent, être capable d'identifier les symptômes est nécessaire pour éviter des dommages supplémentaires.

Symptômes communs

Les symptômes des tumeurs cérébrales chez l'enfant sont extrêmement variables et dépendent généralement d'un certain nombre de facteurs. Les enfants de tous âges présentent des vomissements matinaux et une fatigue accrue. Les patients également présents dans la clinique avec la léthargie, nauséemaux de tête, baisse de la vision et les saisies. Les enfants atteints de tumeurs cérébrales chez l'enfant peuvent également présenter une paralysie du nerf crânien, pouvant entraîner une faiblesse totale ou partielle ou une paralysie des zones touchées par un nerf crânien. Cela peut inclure les nerfs qui travaillent pour déplacer l'œil.

Cependant, parmi tous les symptômes, les plus fréquents sont les maux de tête et les vomissements, qui surviennent chez plus de 50% des patients.

Symptômes spécifiques à l'emplacement

Bon nombre des symptômes des tumeurs cérébrales pédiatriques sont spécifiques à l'emplacement de ces tumeurs. Chez les patients atteints de tumeurs infratentorielles, qui se forment dans la partie inférieure du cerveau, les symptômes peuvent inclure une perte de contrôle des mouvements du corps (ataxie), une difficulté à marcher normalement (anomalies de la démarche), des vomissements matinaux et des mouvements oculaires. altéré En outre, les tumeurs infratentorielles sont très proches de l'une des quatre cavités remplies de liquide dans le cerveau, ce qui entraîne un développement plus rapide de la pression intracrânienne que chez les patients atteints de tumeurs supratentorielles. Pour les patients atteints de tumeurs supratentorielles, convulsions, dysfonctionnement moteur, paralysie d'un côté du corps (hémiplégie), déficits hormonaux et déficience visuelle Ce sont des symptômes communs.

Article connexe> Tumeurs cérébrales pédiatriques: traitement des tumeurs cérébrales chez l'enfant par immunothérapie

Symptômes spécifiques au degré

Certains symptômes sont liés à la gravité de la tumeur. Plus précisément, une étude a montré que les patients présentant des vomissements tôt le matin et une ataxie ou une anomalie de la démarche étaient beaucoup plus susceptibles d’avoir une tumeur plus grave ou un grade tumoral plus élevé. Par ailleurs, certains symptômes, notamment ceux ayant une altération de la vision, sont plus susceptibles de provenir de tumeurs moins graves ou moins graves.

Symptômes spécifiques à l'âge

La présence de pression intracrânienne chez les jeunes enfants peut entraîner une augmentation du tour de tête des enfants atteints de tumeurs cérébrales au cours de la première année de leur vie. Cela peut être nocif pour les enfants, car il pourrait empêcher le développement rapide des symptômes, ce qui pourrait retarder le diagnostic. Bien que les maux de tête soient un symptôme très commun et générique pouvant être attribué à de nombreuses maladies, l’ataxie ou les anomalies de la marche chez les enfants sont des symptômes plus spécifiques des tumeurs cérébrales. Cependant, cela peut être difficile à observer pour les parents, en particulier pour les enfants plus jeunes qui n’ont pas encore appris à marcher. Par conséquent, les tumeurs cérébrales sont particulièrement difficiles à diagnostiquer chez les jeunes enfants, car les enfants ne peuvent décrire leurs symptômes et les parents ne peuvent pas observer d'anomalies de la démarche.

Article connexe> Tumeurs cérébrales pédiatriques: radiothérapie pour le traitement des tumeurs cérébrales chez les enfants

Pour les enfants plus âgés, l'augmentation de la pression intracrânienne, les maux de tête et la vision double (diplopie) sont les symptômes les plus courants des tumeurs cérébrales. Une inclinaison de la tête ou un cou raide peuvent également être des symptômes communs de la tumeur cérébrale. Cependant, ces symptômes ne sont presque jamais attribués à des tumeurs cérébrales et sont souvent diagnostiqués à tort comme des problèmes orthopédiques. Chez les enfants plus âgés, des sautes d'humeur ou des problèmes cognitifs peuvent se développer lorsque la tumeur se presse contre les zones vitales du cerveau, mais ces changements sont probablement attribués à la puberté et ne sont donc généralement pas liés aux tumeurs cérébrales.

Conclusion

Bien que rares, une fois diagnostiquées, les tumeurs cérébrales chez l'enfant peuvent être fatales. La chose la plus importante dans le traitement des tumeurs cérébrales chez les enfants est la capacité de les diagnostiquer dès le début, ce qui ne peut être fait que par la reconnaissance de ces symptômes.

Cependant, les symptômes étant extrêmement variables et indiquant souvent un problème bénin, comme des maux de tête, cela peut également être très difficile. Si un enfant présente l'un des symptômes mentionnés ci-dessus, il n'est pas nécessaire de suspecter une tumeur au cerveau.

Cependant, si un enfant présente une combinaison de symptômes tels que vomissements, déficience visuelle, maux de tête, convulsions, difficulté à marcher ou à bouger ses muscles, il est préférable de jouer en toute sécurité et de faire part de ses préoccupations à un médecin. Avec les progrès actuels de la tomodensitométrie et de l'imagerie par résonance magnétique, un diagnostic de tumeur cérébrale peut être posé rapidement et efficacement.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

* Copier ce mot de passe *

* Tapez ou collez le mot de passe ici *