Régime alimentaire contre le cancer: Aliments et épices de lutte contre le Cancer

L'alimentation contre le cancer est une réalité parce que la recherche a démontré de façon concluante l'action pour lutter contre le cancer de nutriments et de composés phytochimiques présents dans les aliments. La Blog de santé, nous avons listé plusieurs aliments qui aident à prévenir le cancer.

Régime alimentaire contre le cancer

L'alimentation contre le cancer est une réalité parce que la recherche a démontré de façon concluante l'action pour lutter contre le cancer de nutriments et de composés phytochimiques présents dans les aliments

Fruits et légumes avec des propriétés anticancéreuses

Entrer en contact avec différents types d'environnements, régimes et agents pathogènes qui causent des maladies entraînant la modification de la constitution génétique des cellules. Cela se traduit par le développement des cellules cancéreuses. Il a été estimé que jusqu'à la 80% cas de cancer du côlon, La prostate et du sein, et environ un tiers de tous les cas de cancer peut être lié au mode de vie et l'alimentation des populations affectées. Avec l'avènement des nouvelles technologies, comme la technologie des puces ADN, Nous avons eu les moyens d'étudier ce sujet les interactions complexes entre les différents nutriments et différents gènes. Ces études aident à la compréhension des mécanismes physiopathologiques qui causent le cancer, qui à son tour nous permet d'identifier les populations à risque.

L'introduction de certains changements dans les habitudes alimentaires et mode de vie peut aller un long chemin dans la prévention du cancer, non seulement dans le groupe à haut risque, mais dans la population générale en tant que telle. Recherche a démontré de façon concluante l'action pour lutter contre le cancer de nutriments et de composés phytochimiques présents dans les aliments.

La santé Blog, nous avons listé les différents aliments à la diète contre le cancer pour aider à empêcher. Il s'agit de légumes tels que le brocoli, chou, Aubergine, chou-fleur, carottes, Haricots verts, radis, oignons rouges de tofu, tomates, patates douces et ignames.

Fruits avec des propriétés anticancéreuses comprennent les bleuets, raisins, citrons, abricots, poignées, papaye, cuisines et pamplemousse. Sont informés que ces fruits et légumes réduisent considérablement la croissance des cancers.

Fruits et légumes contiennent des phénols, indoles, flavones, cumines, et d'isothiocyanates. Vérifier les carcinogènes atteint d'importants sites spécifiques du cancer de l'activation dans les cellules et agissent donc comme des agents de blocage naturels. Légumes, en particulier, la ‘famille des crucifères contiennent’

  1. sulforaphane qui bloque les enzymes qui facilitent l'entrée des agents cancérigènes dans les cellules,
  2. indoles qui réduisent les risques de cancer du sein,
  3. composés qui agissent pour empêcher la formation de nitrosamines dans l'intestin, C'est un cancérogène,
  4. composés phytochimiques qui aident l'organisme dans la lutte contre le cancer. Phytoestrogènes bloquer les sites récepteurs de œstrogènes dans les cellules et réduire le risque de cancer du sein dans presque un 40%.

Bêta-carotène, Vitamine C, E et D, et beaucoup d'autres antioxydants contre le régime du cancer

Bêta-carotène, Vitamine C, Vitamine E et nombreux autres antioxydants présents dans les fruits et légumes sont le cancer dans la nature. Ils protègent contre le cancer en protégeant la membrane cellulaire des cellules tapissant l'intestin et les réactions qui empêchent dans l'intestin et qui font son contenu cancérogène .

Bêta-carotène empêche la croissance des tumeurs, faire ‘facteur de nécrose tumorale’ et pour le renforcement du système immunitaire de l'organisme. Est recommandé à la dose de 15-20 mg par jour.

Vitamine C empêche la formation d'un agent cancérigène appelée ‘Nitrosamine’ Il est formé de nitrates et de nitrites dans les aliments transformés. Augmente la capacité du corps à la fabrication des lymphocytes et donc améliore le système de défense naturelle du corps. Elle est présente en grande quantité dans les agrumes.

La consommation de 1.000 À 2.000 mg de vitamine C par jour est suffisant pour ses propriétés anticancéreuses.

Une autre vitamine qui a démontré sa forte comme un composé anticancéreux est la vitamine D. Il a réussi à diminuer l'incidence des cancers du côlon, Cancer du sein et la prostate. Arrête la croissance de la tumeur en limitant le développement de nouveaux vaisseaux sanguins qui nourrissent la tumeur. Exposition à la lumière directe du soleil pendant 10 À 15 minutes par jour est généralement suffisant pour fournir la quantité nécessaire de vitamine D.

Une teneur élevée en fibres et minéraux diet est un aliment important de la lutte contre le cancer

En plus de fruits et légumes, une alimentation riche en fibres ont été préconisés comme un anticancéreux importante dans l'alimentation. Il est particulièrement utile chez les personnes présentant un risque élevé des polypes colorectaux héréditaires qui sont un précurseur du cancer du côlon. Comme la fibre dans le régime alimentaire est difficile à digérer, ainsi que de l'eau réduit la concentration de substances cancérigènes à selles volumineuses. Elle réduit le transport des aliments dans l'intestin, qui minimise le temps de carcinogènes absorbée.

Lie également les agents cancérigènes, afin qu'ils ne peuvent pas agir sur les cellules de la muqueuse de l'intestin.

Les bactéries dans l'intestin affectent les acides biliaires pour produire ‘fecapentanes’, substances cancérigènes qu'ils peuvent causer des mutations dans les cellules de la muqueuse de l'intestin. Fibre lie les acides biliaires et empêche la production de fecapentanes. La fibre par fermentation de bactéries intestinales modifie le pH de l'intestin et réduit la toxicité des acides biliaires. Comme ça, la fibre est une composante importante du régime alimentaire pour le cancer du côlon.

Fibre réduit également la réabsorption de l'oestrogène dans l'intestin dans le sang à travers l'union avec lui. C'est pourquoi, Il joue un rôle important dans la réduction de l'incidence du cancer du sein.

La fibre est très présente dans le blé entier, son de blé, grains entiers, haricots, haricots blancs, légumes et prunes séchées. On devrait manger autour 25 mg de fibres tous les jours.

Soja, appartenant à la famille des légumineuses, Il joue un rôle important contre la prostate et d'autres cancers hormono-dépendants. Il contient des phytonutriments tels que les isoflavones, elle empêche de « angiogenèse », un processus par lequel former de nouveaux vaisseaux sanguins qui nourrissent la croissance tumorale. Il a un effet sur les niveaux d'hormones différentes et est par conséquent important de cancer de la prostate et du sein. Elle empêche également le cancer du côlon en se liant avec les acides biliaires. Le soja est présent dans les produits laitiers, burgers de tofu et légumes.

Gras avec des propriétés anticancéreuses comprennent les graisses présentes dans les huiles végétales comme l'huile d'olive et les acides gras oméga et huile de canola 3 présents dans les fruits de mer comme le saumon et le thon, et de poisson huile et huile de graines de lin monoinsaturés. Oméga 3 acides gras bloque l'effet des oestrogènes sur les cellules de cancer du sein, ce qui réduit l'incidence du cancer du sein.

Minéraux comme le calcium contrôler la prolifération des cellules épithéliales de l'intestin, réduisant ainsi le risque de cancer colorectal. Le calcium est présent dans le lait et les produits laitiers, comme l'yogourt et en os de poisson.

Un autre minéral aux propriétés antioxydantes est sélénium. Il se joint aux radicaux libres cancérigènes et réduit l'incidence du cancer du côlon. La dose quotidienne recommandée de sélénium est de 100-200 MCG. Le sélénium est plus efficace lorsqu'il est pris en combinaison avec la vitamine E.

Aliments qui peuvent augmenter le risque de cancer

Le Bolg de la santé a découragé certains aliments qui peuvent augmenter le risque de cancer. Ces acides gras sont saturés, les viandes transformées et alcool. De plus,, hydrates de carbone doivent être consommés avec modération, parce qu'une alimentation trop riche en eux peut conduire à l'obésité, en même temps, Il peut conduire au cancer dans certains cas.

Graisses saturées est riche en lipoprotéines de faible densité (LDL) Il favorise la croissance des cellules tumorales. Graisses hydrogénées interfèrent avec des réactions métaboliques normales provoquant des cellules précancéreuses. Acides biliaires, nécessaires à la digestion des matières grasses, Lorsqu'il se produit en quantité excessive et restait encore à stagner dans le gros intestin, peut être converti en ‘acide apcholic’, un agent cancérigène. Une alimentation riche en graisses augmente la production de ces acides biliaires. Donc la consommation de matières grasses doit être inférieure à 20% l'apport total de calories.

Les viandes traitées contiennent des nitrosamines, un agent cancérigène. Autres substances cancérogènes, appelé comme « heterocyclamines ‘, qu'il peut endommager l'ADN des cellules, ils sont libérés dans la cuisson de la viande à haute température. Ils peuvent conduire à une incidence accrue de cancer du côlon.

Par conséquent, nous pouvons conclure que la formulation de stratégies de prévention du cancer doit être accompagnée de recherche sur les habitudes alimentaires et les habitudes alimentaires selon les besoins.

Laisser un commentaire