Dix façons d'éviter de devenir accro aux analgésiques opioïdes

Un des sujets plus controversés dans la localité de ElBlogdelaSalud.info est la dépendance aux antidouleurs. Ceux qui est accros aux analgésiques opioïdes, Bien sûr, ils ont une perspective unique valable sur le problème. Pour le reste d'entre nous, Cependant, Ici, ils sont 10 Conseils pour l'éviter.

éviter de devenir accro aux analgésiques opioïdes

Dix façons d'éviter de devenir accro aux analgésiques opioïdes


Les analgésiques opioïdes sont une famille de médicaments, y compris des opiacés hydrocodone (Vicodin), HYDROMORPHONE (Dilaudid), morphine, codéine, fentanyl et l'oxycodone., ANONG autre. (Les painkllers sont décrits comme des opioïdes, Tandis que dans la douleur, agent de secours est un opioïde.) La particularité de ces médicaments, c'est que si une dose plus petite parvient à soulager la douleur, une dose plus grande et se traduit par le soulagement de la douleur encore plus. C'est l'augmentation des effets de l'augmentation des doses qui les rend très addictif.
Si vous prenez deux aspirine pour les maux de tête, Il est probable que la prise de trois vous fera pas sentir comme un 50% les meilleures.

Mais si vous prenez un comprimé d'oxycodone pour vos maux de dos, deux vous fera vous sentir moins de douleur, et 10 ils pourraient vous faire sentir bien. Mais les analgésiques opiacés que vous prenez, plus nécessaires, et une fois pour démarrer, Il est difficile d'arrêter de fumer.

Il est préférable de ne pas devenir accro au départ. Ici il n'y a 10 suggestions.

1-. Bien choisir votre famille.

Bon, en réalité, il n'est pas possible de choisir sa famille biologique. Cependant, Si un parent du premier degré, c'est-à-dire, ta mère, ton père, votre frère ou votre soeur souffre d'une dépendance aux analgésiques opioïdes, Il y a un 40 pour un 70% des possibilités qui vous serez également. La volonté et choix personnels font la différence, et de l'environnement rend également, mais la prédilection pour la dépendance est en grande partie, mais pas complètement, Génétique.

Si jamais entre en contact avec des analgésiques, Bien sûr, Vous ne pouvez pas toujours être accro à eux. D'un autre côté, même si aucun membre de votre famille est accro aux antidouleurs, Il est possible que vous ayez un problème avec eux en raison de leur combinaison unique d'expériences de vie.

Que peut-on faire si vous savez que vous avez une prédisposition génétique à la dépendance aux opioïdes? Éloignez-vous des médicaments. Assurez-vous que vous ne commencez pas par opioïdes est la meilleure façon d'éviter l'accoutumance, Bien que la famille de rester loin des drogues et des coûts sociaux peut être très élevée.

2-. Utilisation d'analgésiques opioïdes pour la douleur, la douleur chronique ne sont pas.

La meilleure utilisation d'analgésiques opioïdes est pour traiter la douleur intense qui va bientôt diminuer. Crise cardiaque les patients habituellement administré de la morphine, Il a l'avantage supplémentaire de réduire la quantité de sang que le cœur a à pompe. Vicodin peut prescrire à une luxation de l'épaule, au moins jusqu'à ce qu'il est revenu en place. OxyContin peut être prescrits pour fracture du dos.

OxyContin, Cependant, Il ne doit généralement pas être prescrit pour des maux de dos chronique.

Si la douleur ne va pas disparaître à court terme, C'est habituellement une erreur que vous prescrire un médicament qui favoriser un désir pour en savoir plus, plus, plus. Ceux qui est censés meurent de leurs blessures ou les maladies est offerts des opioïdes, mais les gens qui doivent vivre avec la douleur chronique ont besoin d'autres types de traitement.

3-. Ne confondez pas la clarté mentale par l'absence d'effets secondaires.

Ceux qui est accros aux analgésiques opioïdes, prévu pour continuer à recevoir leurs médicaments, habituellement, ils ne souffrent pas des effets secondaires mentales évidents. Son procès (au moins dans les matières non liés à la toxicomanie) est en général le son, une conduite sécuritaire et opérer de la machinerie lourde. Clarté mentale, Cependant, Cela dépend généralement de plus en plus des doses plus élevées de la drogue, et le premier frappe peu à une dose plus élevée peut être accompagné d'une dangereuse instabilité émotionnelle et mentale.

Considérations plus à tenir à l'écart des opioïdes

4-. Juste dire non aux Zohydro.

Zohydro est une nouvelle forme de libération prolongée, hydrocodone de longue durée d'action plus qui est encore plus addictif que le potentiel de drogues toxicomanogènes déjà qui vise à remplacer. Ce médicament a été approuvé pour utilisation dans l'en avril de 2014.

5-. Si vous devez prendre des médicaments opioïdes, adhérer à leurs versions de courte durée d'action.

Médecins proposent parfois de longue durée d'action des médicaments opioïdes pour le traitement de la douleur chronique. Si vous vous sentez bien avec un médicament d'action brève pris un « selon les besoins », Cependant, Il est préférable de rester à action courte de la drogue, qui ont toujours moins de potentiel d'addiction.

6-. Pour la douleur aiguë, utiliser une ou deux formes de soulagement de la douleur. Pour la douleur chronique, utiliser des formes multiples de soulagement de la douleur.

Même si vous utilisez des médicaments opioïdes pour douleur chronique, qui augmente considérablement le risque de dépendance, Vous pouvez réduire votre risque de dépendance par l'utilisation de multiples formes de soulagement de la douleur.

Si vous souffrez chronique, débilitante maux de dos, par exemple, ne reposent pas uniquement sur sa pilule de douleur.

Utilisation trancutaenous stimulation electroneural (DIZAINES). Dans le cas de la chaleur humide. Optez pour un massage. Voir un hypnotiseur ou biofeedback spécialisé. Essayez des herbes et des changements dans votre alimentation. C'est bien de simplement prendre une pilule si vous seulement prenez le médicament pendant une semaine à deux semaines, mais pour n'importe quel type de douleur qui dure plus longtemps que 2 semaines, dans le cas des approches multiples, Laisser chacun faire son travail de guérison.

7-. Ne laissez pas votre médecin de prescrire plusieurs médicaments opioïdes sans expliquer la raison.

Parfois les médecins prescrivent des versions deux à action brève et longue durée d'action analgésique, ou prescrit deux ou même plusieurs différents analgésiques opioïdes. Les deux pratiques peuvent conduire à la dépendance à la drogue, et il faut expliquer à vous avant d'accepter la prescription. La plupart des pharmacies, rapports de ce type de prescription – Obtenez toute la prescription de médicaments dans la pharmacie même. Une exception possible à cette règle: Deux manières différentes d'administration, comme un patch de fentanyl, appliqué sur la peau, hydrocodone comprimés pris par voie orale et.

8-. Une sensibilité accrue à la douleur est un (presque) signe que les toxicomanies.

Prendre l'équivalent de plus de 120 mg d'hydrocodone par jour peut conduire à une maladie appelée hyperalgésie, ou l'augmentation de l'insensibilité à la douleur. De toute évidence, Si prenant des doses très élevées d'analgésiques commence à se faire plus sensibles à la douleur et pas moins, et vous ne pouvez pas arrêter de prendre des médicaments sans symptômes de sevrage (vomissements, diarrhée, douleur sévère de rebond), besoin d'intervention médicale. Les médecins ne sont pas d'accord sur le concept de l'hyperalgésie, Mais si vous l'avez, vous le saurez.

9-. Éviter un comportement dysfonctionnel adaptation.

Certaines personnes qui souffrent de douleur chronique développent une peur du mouvement, en raison de l'idée fausse que l'utilisation de son corps douloureux et endolori entraînera plus de dégâts.
Une fois que le médecin lui a approuvé pour une activité, pour effectuer l'activité!

Ne laissez pas d'autres pour vous protéger de leurs propres capacités. Si vous allez faire du mal si vous s'asseoir à la maison et regardez la télévision ou sortez dehors et faire une promenade, et le trajet ne va pas faire plus de mal, aller à pied.

10-. Met pas en colère quand votre médecin suggère analgésiques non opiacés, surtout si vous êtes accro.

Beaucoup de médecins est au courant quand leurs patients sont medico-compras pour presecriptions plusieurs médicaments fo – compagnies d'assurance sont généralement au courant du problème, aussi. Ne vous fâchez pas si votre médecin ne vous donnera des analgésiques addictifs qui prie. Il ou elle est juste essayer de vous faire économiser d'une affection qui est tellement invalidante comme la douleur.

Laisser un commentaire