Exercer au cours de la grossesse

Bien que les femmes n’aient pas envie de courir un marathon, plupart d'entre eux bénéficient de beaucoup d’exercice pendant la grossesse.

Exercer au cours de la grossesse

Exercer au cours de la grossesse

Cependant, Pendant ce temps, les femmes enceintes devraient discuter de projets de l’exercice avec leur médecin ou un autre fournisseur de soins de santé et faire quelques ajustements à leur routine d’exercice normal. Exercice préféré niveau dépendra, partie du niveau féminin avant la grossesse. Cependant, beaucoup de gens me demande si il y a plus de prestations ou d’effets secondaires de l’exercice pendant la grossesse.

Quels sont les avantages de l'exercice pendant la grossesse?

Bien sûr, l’exercice est un grand avantage pour les femmes, tant pour votre bébé, surtout si ces complications limitent sa capacité d’exercice pendant toute la grossesse. De plus,, l’exercice pendant la grossesse peut aider à se sentir mieux. À une époque où la femme se demande si ce corps étranger peut être le vôtre, exercice peut accroître votre sentiment de contrôle.
L’exercice pourrait également augmenter les niveaux d’énergie d’une femme enceinte. Il vous permet non seulement de se sentir mieux en libérant endorphines (produits chimiques qui se produisent naturellement dans le cerveau), sino que el ejercicio adecuado también puede aliviar los dolores de espalda y mejorar la postura de la mujer al fortalecer y tonificar los músculos de la espalda, les fesses et les cuisses. Vous pouvez réduire la constipation afin d’accélérer les mouvements de l’intestin, prévenir l’usure des articulations (Il se desserrent pendant la grossesse en raison de changements hormones normaux) l’activation du lubrifiant liquid synovial dans les.
Exercice peut aussi aider une femme enceinte pour mieux dormir, À soulager le stress y la ansiedad que podría mantenerla inquieta por la noche. Elle ressemblera probablement meilleure parce que l’exercice augmente le flux sanguin à la peau, ce qui donne un éclat sain.

Se préparer et préparer votre corps à la naissance

Toute femme enceinte devrait savoir que des muscles puissants et une en forme de coeur peuvent grandement faciliter l’accouchement. Victoire de contrôle sur votre respiration peut aider une femme à gérer la douleur et dans le cas d’un travail prolongé, l’augmentation de résistance peut être une aide réelle.

C'est pourquoi, une femme devrait traiter de récupérer son corps avant la grossesse plus rapidement. Pour continuer avec l’exercice, gagneront moins de poids pendant la grossesse (en supposant que vous avez utilisé pour exercer avant de devenir enceinte). Cependant, une femme ne doit pas attendre ou traiter de perdre du poids par l’exercice pendant la grossesse. Pour la majorité des femmes, l’objectif est de maintenir leur niveau de forme physique tout au long de la grossesse.

L’exercice est devenu une partie essentielle de la vie de nombreuses femmes. Cependant, soulevé des préoccupations théoriques concernant la sécurité de certaines formes d’exercice pendant la grossesse. En raison des changements physiologiques associés à la grossesse, ainsi que la réponse hémo-dynamique à l’exercice, respecter quelques précautions avec l’exercice. Votre médecin doit vérifier toute contre-indication à l’exercice. Le médecin devrait aussi encourager les patients à éviter les activités trop vigoureuses, surtout pendant le troisième trimestre. Pendant ce temps, la majorité d'entre eux, les femmes enceintes ont une tolérance diminuée à l’exercice de poids. Une hydratation adéquate et une ventilation adéquate sont importants pour prévenir les éventuels effets tératogènes de la surchauffe et l’excès d’exercice. Les femmes enceintes devraient éviter l’exercice qui implique le risque de traumatisme abdominal, chute ou le stress articulée sur. Cela se produit dans les sports de contact et de sports de raquette vigoureux.

En l’absence de complications médicales ou obstétricales, la majorité d'entre eux, les femmes peut maintenir un régime d’exercice régulier pendant la grossesse. Certaines études ont montré un plus grand sentiment de bien-être, moins de travail et des interventions obstétricales moins chez les femmes ayant une bonne condition physique.

Plus d’informations sur l’exercice pendant la grossesse

Les avantages de l’exercice régulier pour les femmes non enceintes sont généralement reconnues et un régime d’exercices est devenu en une intégrale de la partie de la vie quotidienne de beaucoup de femmes. Cependant, Il y a des problèmes théoriques concernant les effets de l’exercice chez les femmes enceintes. Données objectives sur l’impact de l’exercice sur la mère, le fœtus et le cours de la grossesse sont limitées. Les résultats des quelques études chez l’homme sont souvent trompeuses ou contradictoires. Bien qu’il existe plusieurs modes d’exercice, ils ont tendance à être conservatrices et souvent controversées des opinions fondées, par ce que la femme enceinte et son médecin peuvent être sûrs de la sécurité de l’exercice pendant la grossesse.

Changements physiologiques de la grossesse

Il y a des changements physiologiques importants pendant la grossesse qu’une femme doit prendre en compte.

Modifications de l’appareil locomoteur – C’est l’un de ces changements plus évidentes lors de la grossesse, une altération du corps féminin, mécanique y compris changements en rapport avec le poids des seins en croissance, l’utérus et le foetus. Cela pourrait également augmenter la lordose lombaire, qui se traduit par un changement dans le centre de gravité de la femme, des problèmes avec l’équilibre. De plus,, exercices devient une préoccupation majeure, lorsque les forces de l’impact vertical augmentation encore pendant la grossesse. Ces forces d’impact verticales, qui devrait normalement prendre est le double du corps poids d’un individu, ils augmentent encore pendant la grossesse. Mouvements brusques peuvent aggraver ces difficultés mécaniques et augmenter les risques de blessure pour les femmes enceintes.

La plupart des femmes rapportent une plus grande gêne l’exercice dans les dernières étapes de sa grossesse. Gêne abdominale et pelvienne provoquée par l’exercice de poids sont très probablement secondaire à la tension dans les ligaments ronds, l’augmentation de la mobilité utérine ou encore l’instabilité pelvienne. L’augmentation de laxisme commune peut conduire à un risque accru de souches ou entorses, Depuis lors, au cours de la grossesse est pense que les changements hormones provoquent un grand laxisme dans l’articulation. Cela aide le ramollissement de la symphyse pubienne pour accueillir l’accouchement. Une étude a montré une plus grande mobilité des articulations métacarpophalangiennes, mais une augmentation du taux d’atteinte chez les femmes enceintes n’a pas été documentée.

Température maternelle et foetale – La tasa metabólica aumenta durante el ejercicio y el embarazo. Cela se traduit par la production de chaleur accrue. Fœtoplacentaire métabolisme dégage une chaleur supplémentaire, Ce qui maintient la température foetale 0.5 aller au-dessus de ces niveaux maternelle. Théoriquement, Lorsque vous combiner exercice et grossesse, une augmentation de la température centrale maternelle pourrait diminuer la dissipation de chaleur foetale à la mère et certaines données laissent supposer un potentiel tératogène lorsque la température maternelle dépasse 39.2 ° C ou 102.6 ° F. C’est notamment le cas au premier trimestre.

Hémodynamique – L’exercice agit de concert avec la grossesse afin d’augmenter la fréquence cardiaque, la sortie de volume et cardiaque accident vasculaire cérébral, mais au cours de l’exercice, sanguin est détournée des viscères abdominaux, y compris l'utérus, pour alimenter les muscles actifs. La diminution du sang débit splanchnique accède à la 50 souci pour cent et les relances de l’hypoxémie fœtale. Études des profils de vitesse d’écoulement de la circulation foetale aortique et ombilicale ont donné des résultats contradictoires et peu concluants. Plusieurs facteurs peuvent atténuer la diminution induite par l’exercice du débit sanguin splanchnique et ces facteurs sont l’augmentation de volume plasmatique maternel et la fréquence cardiaque, ainsi que dans la diminution de la résistance vasculaire systémique. Les changements qui en résultent maximiser le débit cardiaque et d’optimiser le flux sanguin vers le placenta et le fœtus en développement, où ces altérations de la réponse cardio-vasculaire à l’exercice peuvent prendre jusqu'à sept mois pour revenir à des niveaux de livraison précédente. La position du corps maternel affecte également le débit cardiaque pendant la grossesse, car après le premier trimestre, le supin est associé à une réduction de la 9 pour cent au débit cardiaque.

Débit cardiaque est optimale lorsque le patient prend une position de mentir sur votre côté gauche ou droit et une position stationnaire et prolongée pendant la grossesse et est associée à une diminution du débit cardiaque jusqu'à 18 pour cent. L’effet de l’exercice sur la fonction cardiaque au cours de la grossesse reste incertain, Malgré des décennies d’études.

Les demandes d’oxygène – Il est important de comprendre l’adaptative des changements dans le système pulmonaire au cours de la grossesse et de l’exercice. Pendant la pause, femmes enceintes et non enceintes ont un taux équivalent respiratoire, mais il existe de légères augmentations du volume de marée et la consommation d’oxygène chez les femmes enceintes. C’est sans doute comme une réponse adaptative à l’augmentation de l’exigence d’oxygène foetal. Avec l’exercice doux, les femmes enceintes ont une plus forte augmentation de la fréquence respiratoire et la consommation d’oxygène pour satisfaire la demande accrue d’oxygène qui est enceinte. Que l’exercice augmente à un niveau modéré et maximal, Cependant, les femmes enceintes Voir la diminution de la fréquence respiratoire. Ils démontreront aussi un volume de marée bas et une consommation maximale d’oxygène. La demande en oxygène à des niveaux élevés d’activité semble submerger les variations adaptatives qui se produisent au repos et c’est peut-être partiellement due à l’effet obstructive d’un mouvement diaphragmatique utérus élargi.

La demande d’énergie – Tous deux exercent et la grossesse est associée à une forte demande d’énergie vous avez besoin d’une femme. Dans les deux premiers trimestres, Il recommande un apport plus élevé de 150 calories par jour. Une augmentation de 300 calories par jour est requis au troisième trimestre. Exercice des besoins caloriques sont encore plus, Bien qu’aucune étude n’est a mis l’accent sur les exigences précises, en ce que l’énergie de demandes concurrentiel de la mère qui exerce et du fœtus en croissance posent le problème théorique de cette l’exercice plus pourrait affecter négativement le développement foetal.

Laisser un commentaire