HDL cholestérol protège contre les maladies du coeur avec l’efficacité qui a pour but?

Une étude récente a mis un gros point d’interrogation sur l’efficacité du cholestérol HDL dans la prévention des maladies cardiaques, Car il montre que certains génétique mutations augmentent les niveaux de cholestérol HDL, mais ils augmentent le risque de maladie cardiaque au lieu de réduire ce.

HDL cholestérol protège contre les maladies du coeur avec l’efficacité qui a pour but?

HDL cholestérol protège contre les maladies du coeur avec l’efficacité qui a pour but?

Cholestérol sert une variété de fonctions dans le corps humain. Il y a cholestérol sous diverses formes, dont les plus importantes sont celles de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) et haute densité (HDL).

LDL-cholestérol a tendance à se coller aux parois des vaisseaux sanguins lorsque le niveau de cholestérol dans l’organisme est trop élevé. Cela conduit à la formation de plaques dans les vaisseaux sanguins (athérosclérose) qui peut réduire la lumière des vaisseaux. Cela se traduit par l’engagement de la circulation sanguine des organes vitaux, Ce qui augmente le risque de crise cardiaque et accident vasculaire cérébral.

Cholestérol HDL, À la différence des taux de cholestérol LDL, Il a été connu pour sa capacité à enlever les plaques des vaisseaux sanguins et par conséquent, ils jouent un rôle protecteur pour le cœur. nouvelle choquante évidence suggère que des interventions pharmaceutiques d’augmenter la concentration de cholestérol HDL ont produit des effets néfastes du cholestérol HDL dans le coeur.

Cette étude a été menée à l’Université de Pennsylvanie et a été dirigée par le Dr. Daniel J. Rader. Cette recherche a été cofinancée par le NIH national pour des ressources de recherche Centre (CNRR) et le Centre National pour la promotion de la science du transfert (NCATS). L’étude a été par la suite publiée dans science.

L’objectif fondamental de l’étude était de trouver la relation entre le cholestérol HDL et maladies cardiovasculaires. Les essais ont été faits dans 328 participants avec des niveaux très élevés de cholestérol HDL d’environ 107 mg / DL et 398 sujets avec très faibles niveaux de HDL-cholestérol de 30 mg / DL en moyenne.

Cholestérol HDL comment peut faire plus mal que de bien

L’étude a révélé une variante génétique du gène codant pour le récepteur de cholestérol HDL SCARB1 appelé scavenger récepteur BI classe (SR-BI) Il est situé dans les cellules du foie, dans 5 participants à l’étude. Parmi ces 5 gens, une personne a 2 copies de cette variante du gène mutés.

La manipulation génétique de cette variante génétique chez la souris ont montré que l’augmentation du niveau de cholestérol HDL avait complètement opposé les effets attendus. Quelle est surexprimée gène, qui a entraîné une réduction du taux de cholestérol HDL, ainsi qu’une diminution du risque de l’athérosclérose. Si le gène a été supprimé, a entraîné une augmentation du niveau de cholestérol HDL, avec une augmentation simultanée du risque de l’athérosclérose.

Analyse génétique de plus de 300.000 les gens sont devenus ce qui montre que cet appel variant SCARB1 P376L, Elle était liée à une augmentation des niveaux de cholestérol HDL. Personnes qui exercent cette variante a été constaté qu’ils avaient des taux sanguin anormalement élevé de cholestérol HDL.

Cela a conduit à une enquête plus approfondie pour trouver le lien entre SCARB1 P376L et la risque de maladie cardiaque. L’étude a inclus à presque 50.000 gens avec la maladie coronarienne et environ 88.000 contrôles. A été établi que les personnes porteuses du gène variant avaient un risque important de développer une maladie cardiaque.

D’autres expériences ont été menées dans des cultures cellulaires et chez les souris ont montré que la protéine P376L SR-bi n'a pas été traitée par la cellule dans le droit chemin. Assez souvent, la protéine n’a pas pu atteindre la surface de la cellule, provoquant les cellules du foie à perdre leur capacité à absorber le cholestérol HDL circulant.

Cette étude a donné des renseignements précieux sur le rôle du cholestérol HDL dans le corps. Il a montré que la fonction de cholestérol HDL dans le corps est plus importante que sa concentration et aident à déterminer si il s’avérera bénéfique ou nocif pour le coeur.

Niveaux élevés de cholestérol moins de risques de cancer colorectal

Longtemps, on sait que les statines (médicaments utilisés pour réduire des niveaux anormalement élevés de cholestérol dans le corps) et le cholestérol ont tendance à réduire le risque de Cancer colorectal. Des études récentes ont établi que c’est le niveau élevé de cholestérol, et pas les statines, en fait, c’est pour réduire le risque de cancer colorectal.

Cette étude de cas-témoins sur une grande échelle a été portée par Ronac Mamtani, MD, MSCE et professeur adjoint en hématologie / Oncologie à la faculté de médecine à l’Université de Pennsylvanie et le Abramson Cancer Centre Perelman. L’étude a été publiée par la suite dans la revue PLoS Medicine.

Au cours de l’étude, l’analyse des dossiers médicaux de 100.000 patients. L’objectif fondamental de l’étude était d’évaluer le rôle des deux statines et taux élevé de cholestérol dans la diminution du risque de cancer colorectal.

Les chercheurs ont comparé l’utilisation de statines et de cholestérol dans le sang entre 22,163 patients atteints de cancer colorectal (cas) et 86,538 patients sans cancer colorectal (contrôles). Les données ont été extraites des dossiers électroniques de plus de 10 millions de patients de soins de première ligne au Royaume Uni.

Le taux de cholestérol élevé aide contre le cancer colorectal

On a découvert qu’il était en fait la « indication » parti pris qui a provoqué les statines était auparavant lié avec la diminution du risque de cancer colorectal. Biais d’affichage survient lorsqu’une indication pour l’utilisation d’un médicament (taux élevé de cholestérol, dans ce cas) et le médicament utilisé (Statines), les mêmes résultats sont obtenus avec les deux (faible risque de cancer colorectal, dans ce cas particulier).

Nous avons trouvé qu’il n’y avait aucune différence significative concernant le risque de développer un cancer colorectal chez les patients qui utilisent des statines et pas à l’utiliser. Lorsque les chercheurs ont analysé l’impact du cholestérol dans le sang, Il a été constaté que les données statistiquement significatives. Il a été noté que, pour chacun 1 mmol / L (presque 38,6 mg / DL) augmentation du niveau de cholestérol dans le sang, le risque de développer un cancer colorectal est tombé en 10%.

L’étude fournit une relation inverse entre le taux de cholestérol et le risque de développer un cancer colorectal. Plus le niveau de cholestérol dans le corps, moindre est le risque de cancer colorectal.

Les chercheurs ont également droit à une conclusion inattendue. Ils ont constaté une réduction inexpliquée dans le taux de cholestérol (plus de 1 mmol / L) un an avant le diagnostic du cancer colorectal, dans les deux groupes de patients à l’aide de statines et ceux qui n’ont pas l’usaron. On a observé une augmentation de 1,25 fois du risque de cancer colorectal chez les personnes qui utilisent des statines, en comparaison avec 2,36 fois plus élevé risquent chez les non-consommateurs.

Ces résultats suggèrent que les niveaux de cholestérol dans l’organisme jouent un rôle beaucoup plus important qui semble afficher. A couru le cholestérol sanguin peut, C'est pourquoi, utilisé comme biomarqueur pour la détection et la surveillance du cancer colorectal chez les patients à haut risque.

Perspectives d'avenir

L’étude a permis de comprendre la relation entre l’utilisation des statines, les niveaux de cholestérol dans le sang et le risque de cancer colorectal. Cette chute inexpliquée du cholestérol dans le sang, avant que le diagnostic du cancer colorectal a conduit à poursuivre les recherches sur sa cause, le long de la possibilité d’utilisation comme biomarqueur pour le dépistage du cancer colorectal.

Laisser un commentaire