Google Baby: Comment fait Internet de gestation pour autrui quelque chose globale

Un triplets de FIV indien mère de 66 années était dans l'actualité il y a quelques jours. Aujourd'hui, Il n'y a plus de nouvelles de l'Inde, ou dans ce cas, tous les documentaires. Justement appelé Google Baby, nouveau documentaire nous montre ce qui se passe quand vous prenez le œuvre de l'externalisation vers les pays moins chers dans les affaires de la fertilité.

Google Baby: Comment fait Internet de gestation pour autrui quelque chose globale

Google Baby: Comment fait Internet de gestation pour autrui quelque chose globale

Maternité de substitution est controversée dans le meilleur des cas. Je dois dire que j'ai été coupable de vous juger les substituts ,ceux que j'ai moi-même utiliser, avant que j'ai rencontré beaucoup de femmes sur l'Internet que les mères porteuses ont été merveilleux. Beaucoup de ces femmes ont été très attirés pour aider les couples qui échoueraient autrement leur rêve de devenir parents, et beaucoup d'entre eux soigneusement sélectionnés des futurs parents (C'est ce que les parents du bébé porté par un membre suppléant appelé dans le jargon de la subrogation) eux-mêmes.

Tous les produits de remplacement que j'ai rencontrés étaient extrêmement dévoués, et beaucoup d'entre eux ont des relations merveilleuses avec les parents et le surrobaby pour le reste de leur vie. Subrogation dans son meilleur moment de vérité semble être une belle chose, mais tout ce que vous avez fait ou a joué avec l'idée, il vous dira qu'il y a un défis émotionnels unique connecté à quelles mères de loyer comme pour appeler le voyage de substitution.

Le type de subrogation dont je parle est loin d'être l'objet d'une Google Baby, qui décrit comment les paires de pays comme les Etats-Unis., L'Australie et l'Europe occidentale trouveront leur voie à indien par les agences de gestation pour autrui, comme le suggère le titre, Internet. Ce fascinant documentaire montre comment les couples choisissent leurs produits de remplacement de l'Inde, et comment les mères du loyer choisissent leurs nouveaux emplois.

Alors que les parents paient généralement pas plus de $ 6.000 pour l'ensemble du processus (comparativement à $ 100.000 in the United States.), la question est dans quelle mesure la mère porteuse reçoit en compensation. Malgré cela, Je suppose que, pour beaucoup de femmes indiennes, louer son ventre pour neuf mois est plus attractive que la vente d'un rein.

Google Baby dresse un portrait de famille indienne pauvre et sale, ils n'ont pas forcé de faire quelque chose de radical si vous voulez, par exemple, éduquer leurs enfants, ou acheter une maison. Il montre la fréquence avec laquelle les mères porteuses vivent dans la clinique pendant la durée de sa grossesse, donc pour éviter la subrogation honte apporte aux femmes, et pour s'assurer qu'ils mangent correctement.

Un médecin, qui dirige une maternité de substitution, Il est dit que les mères location arrivent à cette élection si même, mais pour moi, petites chambres avec des barres où vivent avec plus d'une ressemblance qui passe d'une cellule de prison. Futurs parents, D'un autre côté , ils sont souvent en Inde comme son seul moyen de la parentalité, la gestation pour autrui. C'est moins cher que la subrogation domestique, moins cher que l'adoption, et souvent illégale dans les pays d'origine, décider si l'Inde semble être la seule option viable.

Quelles sont vos opinions sur la subrogation de l'Inde? Avez-vous vu le documentaire? Souhaitez-vous utiliser un substitut pour l'Inde?, et si oui, Pour qui serait votre choix? Ne pensez-vous pas que la réglementation internationale de la maternité de substitution ne bénéficierait pas n'importe qui? J'aimerais entendre vos commentaires sur ce sujet.

Laisser un commentaire