Maternité psychique: votre mère peut en fait lire dans votre esprit?

Avoir un change bébé le cerveau d’une femme pour être plus empathique envers son nouveau-né. Des changements similaires ne se produisent pas dans le cerveau des parents des bébés.

Maternité psychique: votre mère peut en fait lire dans votre esprit?

Maternité psychique: votre mère peut en fait lire dans votre esprit?

Les nouvelles mères subissent des changements nombreux, y compris les changements importants dans leur cerveau qui les rendent plus en phase avec leurs bébés. La réalité du cerveau après modifications donnant naissance donne le mensonge des vieux mythes de la « cerveau de grossesse » et « Nouvelle mentalité de maman ».

Le mythe de la maman du cerveau

Une des idées fausses sur la maternité durables est qu’en quelque sorte les mères perdent leur acuité mentale lorsqu’elles deviennent enceintes. Dénommé le cerveau de la poitrine, le cerveau de la grossesse et momnesia, pour être mères et les mères de nourrissons réellement occupent un espace mental différent après concevoir. Votre inquiétude pour votre enfant peut rendre les femmes oublient les tâches quotidiennes, ou même un peu bête sur les faits et chiffres. Cela ne signifie pas que les femmes deviennent « coureur de plus » Quand elles deviennent mères.

Le simple fait est que les mamans, les papes, hommes, femmes, ados et enfants ont mémoire tombe en panne lorsqu’elles sont occupées, a souligné, multitâche ou courte de sommeil. Pendant la grossesse, les femmes enceintes sont toutes ces choses. Vous n’êtes pas cognitivement aiguë quand vous avez beaucoup dans votre cerveau.

Hormones et le cerveau de la femme enceinte

Les niveaux d’hormones aussi expliquent des changements psychiques de la maternité. Pendant la grossesse, le cerveau d’une femme enceinte de marée dans 20 À 40 fois la quantité normale d’oestrogène et de progestérone.

Oestrogène stimule la croissance des vaisseaux sanguins dans le placenta. Il rend les seins, surtout les mamelons et l’abdomen sont plus sensibles, afin que les mères sont plus conscients de leurs foetus et plus soirée, le début de allaitement maternel.

La progestérone a de nombreuses fonctions dans le cerveau et le système nerveux périphérique qui souvent désigné comme un neuroesteroide. Cela aide le cerveau foetal pour relier les nouvelles connexions qui font la différence entre l’âge de neuf ou dix ans, Il protège également les neurones de la mère à l’infection ou de lésion. Les tissus du cerveau métabolisent progestérone à l’allopregnanolone de métabolite, qui est connu pour produire des effets anti-anxiété, apaisante et améliorée la mémoire.

J’AIME CE QUE JE VOIS

Pendant la grossesse, le corps d’une femme augmente le nombre des récepteurs de l’ocytocine, hormone. Comme le taux de œstrogènes augmente, niveaux d’ocytocine augmentent également, Bien que pas considérablement. Puis, lors de l’accouchement, l’hypothalamus dans le cerveau augmente la concentration d’ocytocine dans le cerveau lui-même une 1000 fois. L’hormone aide le cerveau à établir de nouvelles connexions entre la mère et son bébé, accroissement de l’intensité de votre relation avec votre enfant. Cependant, toutes ces activités font aux parties du cerveau d’une femme à se contracter en fait.

Paradoxales changements dans le cerveau d’une mère aider son lien avec votre enfant

Le chercheur Elseline Hoekzema, Université de Leyde, aux Pays-Bas, Il a effectué les scanners du cerveau aux mères de nouveaux-nés et aussi aux parents de nouveau-né avec des résultats étonnants. Lorsque les femmes accouchent, parties du cortex cérébral qui sont impliqués dans les soins, compassion et empathie en fait ont tendance à se rétrécir. Cependant, renforcer les voies neurales qui sont importants pour prendre soin de votre bébé. Les mères réagissent à leurs bébés, pas nécessairement à tous les bébés. Ils ont également intensifié sentiments par leur famille, mais pas nécessairement de chaque famille.

Comment la maternité rend les femmes plus intelligentes

Bien que beaucoup d'entre nous rendent à la maternité la même définition de l’empathie, le sens de l’empathie peut être plus compliqué qu’est immédiatement évident. Les changements qui se produisent dans le cerveau de la mère, ont pas leur place dans le cerveau du père comprennent:

  • La maternité fait la meilleure des femmes dans le cadre de l’acquisition des ressources. Le cerveau d’une mère fait les connexions nécessaires pour localiser l’essence de la vie (alimentaire, refuge, sécurité personnelle, etc.) plus rapide qu’auparavant il avait votre enfant ou les enfants.
  • La maternité se traduit par une meilleure mémoire spatiale. Les mères sont mieux à se souvenir où les choses sont. (Cependant, a chercheur Tombeau coût ne pourrait pas tester cette proposition dans ses expériences avec des mères récentes qui se sont portés volontaires pour tester).
  • La maternité est une meilleure approche. Lorsque vous êtes mère, Vous ne pouvez pas vous dans des centaines d’adresses parce que vous devez prendre soin de votre enfant.
  • La maternité rend les femmes plus audacieuses quand leurs familles sont menacés. Ils sont plus aptes à « Shake » les pénibles expériences et continuer votre routine normale. Une partie du cerveau appelée amgydala peut rétrécir. C’est le « fear factory » cerveau. L’amygdale est le centre du cerveau à associer la peur en mémoire. Quelle est moins actif, les gens sont plus calmes et plus capable de se concentrer.
  • Les femmes peuvent prendre en charge une situation de prendre soin de leurs enfants, trouver le courage qui ne pouvait pas rassembler avant.

Cerveau de la femme se contracte pendant la grossesse

Le cerveau d’une femme enceinte est, en moyenne, un 7 pour cent plus petit pendant la grossesse. Six mois après l’accouchement, le cerveau de la mère est de retour à sa taille normale, mais pas de toutes les parties de son cerveau récupérés au même degré.

Certaines parties de leur cerveau impliquée dans le traitement des émotions et de sens de l’empathie, l’insula, le gyrus temporal supérieur et le thalamus ont créé des connexions neuronales nouvelles et denses lorsque votre enfant est âgé de six mois. Partie du cerveau qui traite de l’apprentissage, comme la substantia nigra et les parties du cerveau impliqué dans la régulation de l’émotion, l’amygdale et l’hypothalamus, et les parties du cerveau impliquée dans le raisonnement et le jugement, comme le préfrontal dorsolatéral. L’écorce et le cortex préfrontal ventro, ils ont retrouvé sa taille et son activité précédente.

Mais une fois une maman, toujours une maman: Les parties du cerveau d’une femme qui vous donne un aperçu unique de sa relation avec son fils sont toujours plus développés. Même à l’âge de 90 années, une mère conserve sa capacité de penser vite sur leurs pieds et être plus résistantes au stress. Femmes qui ont accouché, surtout ceux qui ont allaité, ils sont moins susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer.

Il n’y a qu’un seul inconvénient important à l’évolution du cerveau qui se produisent pendant la grossesse. Environ un cinquième des femmes expérience dépression post-partum. Récemment, les chercheurs ont lié cette dépression, parfois mortelles, avec des pointes atypiques corticotropin-releasing hormone, l’hormone de « Adrénaline », suivie de basse anormale dès que l’enfant est né. Lorsqu’il y a un problème hormonal, Il y a souvent un traitement hormonal. Si vous surprenez la dépression postnatale, Parlez-en à votre médecin. Il y a aide.

Laisser un commentaire