Dispositifs pulmonaires (nébuliseurs et inhalateurs) dans le traitement de la rhinite allergique

Tout ce qui concerne les dispositifs pulmonaires (nébuliseurs et inhalateurs) et leur utilisation dans le traitement approprié de la rhinite allergique.

Le traitement de la rhinite allergique est en constante évolution, avec de nouvelles options disponibles tout le temps. Bien que traditionnellement, les meilleures options étaient les antihistaminiques, les corticostéroïdes en vaporisateur nasal et l’immunothérapie par injections d’allergie, l’utilisation d’autres dispositifs, souvent utilisés pour réduire ou contrôler les symptômes de l’asthme, est également une option viable pour le traitement.

Les dispositifs pulmonaires (nébuliseurs et inhalateurs) dans le traitement de la rhinite allergique ne sont pas une idée nouvelle, mais ils sont devenus une option fréquemment envisagée. Bien que ceux-ci aient été utilisés pendant longtemps pour les patients souffrant d'asthme, d'emphysème et d'autres affections pulmonaires graves. Quelles sont les perspectives d'utilisation d'un appareil pulmonaire pour traiter les allergies saisonnières (rhume des foins)?

Dispositifs pulmonaires (nébuliseurs et inhalateurs) dans le traitement de la rhinite allergique

Dispositifs pulmonaires (nébuliseurs et inhalateurs) dans le traitement de la rhinite allergique

Qu'est-ce qu'un nébuliseur?

Un nébuliseur, parfois appelé appareil respiratoire, est utilisé pour prendre un médicament liquide et le transformer en un spray fin pouvant être inhalé. Bien que plusieurs médicaments puissent être utilisés de cette manière, le plus couramment prescrit à Albuterol, qui a également été un traitement très populaire de l'asthme sous la forme d'un inhalateur.

Aussi appelés «traitements respiratoires», les nébuliseurs sont faciles à utiliser. Insérez le médicament dans l'appareil, placez l'embout buccal dans votre bouche et appuyez sur l'interrupteur pour allumer le nébuliseur. Inspirez et expirez normalement et la machine s'arrêtera normalement au bout de dix minutes environ, une fois le médicament épuisé.

Article connexe> Bronchite chronique et inhalateurs: pourriez-vous bénéficier de Symbicort Turbuhaler?

Les nébuliseurs sont couramment utilisés pour traiter la respiration sifflante et l'oppression thoracique chez les personnes asthmatiques. Ils peuvent être facilement régulés, ce qui leur confère un avantage sur les inhalateurs. Des traitements réguliers à des moments précis, à des doses spécifiques, aident à réduire considérablement les réactions allergiques et les symptômes d'asthme.

L'un des inconvénients des nébuliseurs est qu'ils peuvent avoir des effets secondaires difficiles.

Certains d'entre eux comprennent:

  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Tremblements
  • Augmentation de la pression artérielle

Bien que tout cela ait tendance à être temporaire, cela peut durer de quelques minutes à quelques heures après le traitement, mais ils peuvent être suffisamment graves pour rendre plus attrayant l'utilisation d'un inhalateur, qui n'affecte pas tellement les patients.

Les inhalateurs

Les inhalateurs et les nébuliseurs ne sont pas les mêmes, bien que la force du traitement soit la même. Il n'y a pas de différence dans le dosage attendu, mais il est plus difficile de coordonner en raison d'un dosage légèrement incohérent. Cependant, l'utilisation d'un inhalateur avec un dispositif d'espacement aide à résoudre ce problème, ce qui rend un inhalateur plus pratique.

Un inhalateur est facile à transporter et sa petite taille lui permet de se glisser facilement dans un sac à main ou une poche, contrairement à un nébuliseur. Et pour une utilisation en urgence, il est essentiel de ne pas s'inquiéter de ne pas avoir de traitement en cas de crise d'asthme ou d'allergie sévère.

En outre, contrairement aux nébuliseurs, leur utilisation prend beaucoup moins de temps. Contrairement à un traitement d'au moins dix minutes, un inhalateur (également appelé MDI) ne prend qu'une trentaine de secondes. Ils ont tendance à être beaucoup moins coûteux que les nébuliseurs, à causer moins d'effets secondaires et à créer un moyen plus simple de traiter les symptômes de la rhinite allergique, similaire à leur utilisation pour l'asthme.

Article connexe> Comment les médecins traitent-ils l'allergie au pollen: neuf médicaments contre la rhinite allergique (rhume des foins)

Rhinite allergique

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les termes "rhinite allergique", les termes "rhume des foins" et "allergies saisonnières" peuvent ressembler à une cloche. Le rhume des foins, comme on l'appelle habituellement, peut causer de nombreux symptômes d'allergie similaires à l'asthme et, dans certains cas, il peut être tout aussi débilitant.

Causes

Les allergies saisonnières sont le plus souvent causées par une variété de pollens, les graminées en tête de liste, suivis des arbres et des mauvaises herbes. Une réaction allergique se produit lorsque l'histamine produite par l'organisme pour contrôler et éliminer l'allergène du nez, des narines et des poumons est considérée comme un attaquant par le système immunitaire. Dans ce cas, des anticorps sont produits pour lutter contre l'histamine, ce qui conduit à la production d'excès de mucus, d'inflammation et de liquide en excès.

Symptômes

Les symptômes de la rhinite allergique se présentent généralement dans des emballages pouvant en contenir plusieurs, voire tous:

  • Égouttement nasal, éternuements et écoulement post-nasal.
  • Démangeaisons et irritation du nez, de la gorge, des seins et des poumons.
  • Toux et, chez les asthmatiques, respiration sifflante.
  • Démangeaisons et irritation de la peau.
  • Inflammation et congestion

Traitements standards

En ce qui concerne le traitement des allergies saisonnières, plusieurs options classiques sont utilisées, en vente libre ou sur ordonnance. Les médecins recommandent généralement de commencer par:

  • Antihistaminiques (disponibles sous forme de comprimés, de liquides ou de sprays nasaux).
  • Décongestionnants (pour usage à court terme seulement).
  • Corticostéroïdes nasaux (généralement la méthode la plus efficace).
  • Corticostéroïdes oraux (pour ceux qui ne peuvent pas tolérer les sprays nasaux).
  • Coups d'allergie (une forme d'immunothérapie).
  • Nettoyage des narines avec une solution saline.
Article connexe> Contrôle des symptômes de la rhinite allergique

Cependant, ces options ne fonctionnent pas toujours aussi bien que nécessaire, ou les symptômes sont graves et limitent la durée de vie, les appareils pour les poumons constituent une excellente alternative. Ils se sont avérés très prometteurs pour l'asthme et les symptômes de la rhinite allergique sont parfois très similaires et graves. Par conséquent, les médecins ont eu recours à des traitements pour les patients qui souffrent davantage d’une allergie saisonnière légère qu’ils traiteraient un asthmatique, ce qui leur a procuré un nouvel espoir et un grand soulagement.

Conclusion

Les dispositifs pulmonaires constituent depuis longtemps un moyen d’attente, éprouvé dans le traitement de l’asthme, mais le passage à la rhinite allergique est un objectif relativement nouveau pour ces traitements. Cependant, ils ont été très prometteurs pour améliorer la qualité de vie des personnes ayant des réactions sévères du rhume des foins et, en particulier, des allergies saisonnières associées à l'asthme.

Il peut être judicieux d'essayer les médicaments les plus courants, en vente libre et sur ordonnance, avant d'attendre qu'un médecin vous prescrive un inhalateur ou un nébuliseur. Les deux dispositifs peuvent aider à contrôler les symptômes de la rhinite allergique et le choix dépend de la nécessité d'un traitement plus structuré ou de la préférence d'un inhalateur, ainsi que de son coût réduit. Dans les deux cas, la vie peut s’améliorer, même si le patient a des réactions extrêmes à des allergènes spécifiques.

Parler à un médecin peut vous aider à comprendre le fonctionnement des inhalateurs et des nébuliseurs et à déterminer si ce sont les meilleures options dans votre situation.

Auteur: équipe de rédaction

Notre équipe éditoriale emploie trois équipes de rédacteurs, chacune dirigée par un chef d’équipe expérimenté, qui est responsable de la recherche, de la rédaction, de la modification et de la publication de contenu original pour différents sites Web. Chaque membre de l'équipe est hautement qualifié et expérimenté. En fait, nos rédacteurs étaient des reporters, des professeurs, des rédacteurs de discours et des professionnels de la santé, et chacun d'entre eux possédait au moins un baccalauréat en anglais, médecine, journalisme ou dans un autre domaine pertinent lié à la santé. Nous avons également de nombreux collaborateurs internationaux auxquels un écrivain ou une équipe de rédacteurs est assignée et qui sert de point de contact dans nos bureaux. Cette accessibilité et cette relation de travail sont importantes car nos collaborateurs savent qu’ils peuvent accéder à nos rédacteurs quand ils ont des questions sur le site Web et le contenu de chaque mois. De plus, si vous avez besoin de parler à l'auteur de votre compte, vous pouvez toujours envoyer un courrier électronique, téléphoner ou prendre rendez-vous. Pour obtenir plus d'informations sur notre équipe d'écrivains, comment devenir un collaborateur et surtout notre processus d'écriture, Contáctenos aujourd'hui et planifier une consultation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

* Copier ce mot de passe *

* Tapez ou collez le mot de passe ici *