Odeur d’urine: Si l’urine sent mauvais, C’est un symptôme d’infection urinaire (UIT)?

Infections des voies urinaires sont si fréquentes que la plupart des femmes acquièrent au moins une infection dans leur vie. En fait, On estime que la 50% et le 80% femmes développent des infections urinaires à un certain moment dans leur vie.

Odeur d’urine: C’est l’urine sent mauvais un symptôme d’infection urinaire ? (UIT)?

Odeur d’urine: Si l’urine sent mauvais, C’est un symptôme d’infection urinaire (UIT)?

Aussi, On estime que la 20% et le 50% des femmes ont des infections récurrentes. Hommes peuvent aussi développer ces infections. Cependant, les femmes sont plus susceptibles de développer l’infection en raison de leur anatomie. La distance entre la vessie et le méat urétral est relativement courte chez les femmes, et cette ouverture se situe à proximité du vagin et le rectum, Ce qui le rend facile de faire les bactéries se déplacent d’un endroit à l’autre. Chez les hommes, le tube urétral est plus long et son ouverture est plu éloignée de l’anus. Cela se traduit par une faible fréquence d’infections des voies urinaires. L’odeur d’urine est un symptôme fréquent d’infections des voies urinaires, et étant donné que ces infections sont si répandues, Il est facile de comprendre qu’il est important d’en savoir plus à leur sujet.

Quelle est l'infection des voies urinaires?

infection des voies urinaires, Il est aussi défini comme la cystite. Cette infection survient lorsque des bactéries entrer dans les voies urinaires et causent des dommages aux tissus de l’urètre, la vessie ou des reins. Ces infections ne sont pas transmises lors des rapports sexuels, mais augmente considérablement la possibilité de développer une infection urinaire si elle est sexuellement active. Cela se produit en raison du transfert de bactéries pendant les rapports sexuels entre le vagin, le rectum et l’urètre.

Quelles sont les causes des infections des voies urinaires?

Ces infections sont présentes car les bactéries comme Escherichia coli voyagent dans l’urètre, la vessie et les reins. Autres maladies sexuellement transmissibles et la trichomonase et la chlamydia peuvent également causer des infections des voies urinaires. Éprouver l’effort, ayant un système immunitaire faible, manger une mauvaise alimentation et les dommages à l’urètre pendant l’accouchement ou une chirurgie peut prédisposer une personne à contracter des infections des voies urinaires. Surviennent souvent après un rapport sexuel avec un nouveau partenaire, Si cette condition est connue comme la cystite de lune de miel.

Il peut également se produire après un rapport sexuel avec votre partenaire pour la première fois dans un temps long.

Quels sont les symptômes des infections urinaires?

Symptômes d’infection des voies urinaires chez les hommes et les femmes comprennent une douleur et brûlures miction un intense, besoin d’uriner toutes les quelques minutes et besoin d’uriner avec peu de liquide. La présence de sang dans l’urine et une première urine de forte odeur le matin sont également fréquents. Dans les infections avancées, Il peut y avoir la fièvre, vomissements et douleurs dans le dos de bas et moyen. Il s’agit d’un problème commun, l’infection atteint les reins. C’est grave et nécessite une attention médicale immédiate ou traitement. Jeunes enfants atteints d’infections des voies urinaires ne peuvent avoir la fièvre ou même aucun symptôme du tout. Autres symptômes peuvent inclure des douleurs pendant les rapports sexuels, douleur du pénis, douleur de flanc, vomissements ou de fièvre et de frissons. Changements mentaux ou la confusion chez les personnes âgées sont les seuls signes d’une infection urinaire.

Traitement pour infection urinaire

Lorsqu’un médecin a confirmé que vous avez une infection urinaire, Il vous prescrira des médicaments pour soulager les symptômes et aussi un antibiotique pour traiter l’infection elle-même. Mais il y a aussi quelques remèdes efficaces, le patient doit en discuter avec votre fournisseur de soins de santé. Parfois les symptômes disparaissent tandis que l’infection peut être propagandose aux reins comme le plus grand stade d’infection urinaire. Il est important de savoir qu’une lombalgie peut être un signe d’infection rénale. Stratégies de prévention sont particulièrement importants, peut-être encore plus que le traitement. Infections des voies urinaires sont à proscrire due aux dommages causés aux reins et voies urinaires et le développement de problèmes potentiellement mortelles. Cela peut se produire si une infection urinaire n’est pas, ou si le patient présente des infections chroniques des voies urinaires. Pour cette raison, Si la douleur et les symptômes persistent, Vous devriez consulter un médecin. Antibiotiques couramment utilisés pour traiter les infections des voies urinaires comprennent la nitrofurantoïne., céphalosporines, sulfamides, amoxicilline, triméthoprime-sulfaméthoxazole, Doxycycline, ou quinolones. La plupart des femmes adultes non âgées suffit 3 jours de traitement avec des antibiotiques, Mais si l’infection s’est propagée à l’un des reins, Vous pouvez avoir besoin d’hospitalisation pour recevoir des antibiotiques dans une veine et hydratation. Le traitement d’une infection urinaire chronique ou récurrente doit être exhaustif, en raison de la possibilité d’une infection du rein. Parfois, antibiotiques doivent être prises au cours de 6 mois. Dans certains cas, les antibiotiques plus forts sont utilisés même pour un seul épisode, cystite non compliquée.

Quelle est l’odeur d’urine?

L’odeur d’urine désigne le volume et la concentration de divers produits chimiques excrétés par le rein. Normalement, l’urine a une odeur forte, Mais si vous êtes déshydraté et votre urine devient hautement concentré, Vous pouvez avoir une forte odeur d’ammoniac. Beaucoup de nourriture et de drogue, comme les asperges ou les vitamines peuvent également influer sur l’odeur de l’urine. La plupart des changements dans l’odeur de l’urine sont temporaire et n’indique pas une maladie grave. Cependant, Parfois l’odeur d’urine inhabituels peut-être être associé à une condition médicale sous-jacente. Par conséquent, vous devriez en parler à votre médecin si vous êtes préoccupé par l’odeur de l’urine, Si vous avez:

  • Odeur d’ammoniaque forte signifie il n’est pas assez fluide ou il y a déshydratation, urine nauséabonde se réfère à l’infection bactérienne des reins ou la vessie.
  • Les urines odorantes peuvent être causées par un diabète non contrôlé.
  • L’urine moisi odeur pourrait être causée par la maladie du foie ou la phénylcétonurie, une maladie métabolique rare, héréditaire.
  • Sirop d’érable se réfère à une maladie qui provoque une maladie métabolique héréditaire rare. Il existe plusieurs formes de cette maladie. La forme classique est assez mauvaise et enfants atteints de cette maladie tombent malades de la gravité dans la première semaine de vie accompagnée de vomissements et d’aggravation des symptômes, plus que quelques jours. Les bébés souffrant de la forme bénigne ont la douce odeur au début et puis d’autres symptômes se développent progressivement. Ces enfants doivent avoir un régime alimentaire spécial. Il existe également une forme de cette maladie qui répond bien à la thiamine Vitamine. Toutes les formes de la Leucinose sont le résultat des disparus et des enzymes qui aideraient normalement pour traiter des protéines de notre organisme.

Test d’odeur d’urine

Généralement, les médecins doivent vérifier l’urine pour trouver la cause de l’odeur de l’urine. Pour obtenir un échantillon d’urine propre, hommes est recommandé de nettoyer la tête du pénis et les femmes doivent être soigneusement nettoyées entre les lèvres à l’eau savonneuse et rincer. Parfois, le patient doit utiliser un kit spécial, avec une solution nettoyante et lingettes stériles. Au début de l'année, le patient doit laisser une petite quantité d’urine dans la cuvette des toilettes pour effacer l’urètre des contaminants. Ensuite vous devez recueillir un échantillon d’urine dans un récipient propre ou stérile. Essayez de retirer le récipient du flux de l’urine sans arrêter le flux. Vous pouvez vous retrouver dans la miction de cuvette de toilette, donc après cela, Vous devez prendre l’échantillon au laboratoire.

Prélever un échantillon d’urine chez un bébé

L’appareil génital du bébé sera propre et sec. Lorsque vous connectez un dispositif de collecte, pour recueillir l’urine, vous devez être sûr de l’avoir fait avec soin, pour éviter les fuites. Une fois que votre bébé a uriné, l’urine doit être transférée dans un récipient stérile pour le transport vers le fournisseur de soins de santé.

Puis, le médecin va sentir l’échantillon dans un laboratoire pour déterminer leur odeur. Aucune préparation spéciale n’est nécessaire. L’odeur de l’analyse d’urine, Il s’agit seulement de la miction normale, et il n’y a pas de gêne. Odeur de l’urine normale est aromatique. L’odeur d’urine anormale peut indiquer une insuffisance hépatique, cétonurie, Maladie d’urine de sucre d’érable, phénylcétonurie, fistule rectale, ou infection des voies urinaires.
Lorsque l’urine est situé à température ambiante, certains produits chimiques peuvent briser et causer une odeur comme l’ammoniac dans certains cas. Il est important de se rappeler que l’asperge produit une odeur caractéristique dans l’urine.

Facteurs de risque qui augmentent les chances de contracter une infection urinaire

Grossesse et la ménopause, calculs rénaux, relations sexuelles, surtout si vous avez des partenaires multiples ou utilisez un diaphragme contrôle des naissances, ils sont des facteurs de risque d’infection des voies urinaires. Si vous avez une inflammation de la prostate ou de l’élargissement, rétrécissement urétral, ou encore permancecido pendant une longue période, par exemple, lors de la récupération d’une fracture de la hanche, Il a également un risque plus élevé de développer des infections des voies urinaires. Personnes qui ne boivent pas suffisamment de liquides, ils ont une incontinence fécale ou cathétérisme, Ils ont aussi un risque plus élevé de développer des infections des voies urinaires. Certains enfants développent des infections des voies urinaires, plus souvent les enfants avant l’âge d’un an. Infections des voies urinaires sont plus fréquentes chez les enfants non circoncis. Chez les jeunes femmes, infections des voies urinaires sont plus fréquentes autour de l’âge de trois ans, avec le coïncidant avec la période de contrôle de la vessie ou l’intestin.

Infection urinaire et de la circoncision

Peu d’études qui ont évalué l’association entre l’infection des voies urinaires chez les nourrissons de sexe masculins et l’état de la circoncision, ont examiné les facteurs de confusion possibles. Ceux qui sont, par exemple, prématurité, allaitement maternel, et méthode de collecte d’urine. Par exemple, parce que les bébés prématurés semblent avoir un risque accru d’infection des voies urinaires, l’inclusion d’enfants prématurés hospitalisés dans une population d’étude, Il peut agir comme un facteur de confusion. Les bébés prématurés n’ont généralement pas la circoncision en raison de leur état de santé fragile. Dans un autre exemple, l’allaitement maternel a un triple effet protecteur sur l’incidence des infections des voies urinaires dans un échantillon d’enfants non circoncis.

Laisser un commentaire