Infirmité motrice cérébrale: traitement et soins

By | Octobre 6, 2018

La paralysie cérébrale est un terme utilisé pour décrire un groupe spécifique d'affections chroniques qui affectent les mouvements du corps et la coordination musculaire.

Paralysie cérébrale

Infirmité motrice cérébrale: traitement et soins

Ces affections sont causées par des lésions dans une ou plusieurs zones spécifiques du cerveau, qui se produisent généralement pendant le développement du fœtus, mais peuvent également survenir au cours des premiers mois suivant la naissance. Le niveau de trouble varie de léger à grave. Les symptômes physiques de la paralysie cérébrale sont la faiblesse et le relâchement des muscles ou la spasticité et la raideur dans la plupart des cas, mais ils peuvent également être accompagnés d'un retard mental ou de convulsions. Le pire de cette condition est qu'il ne peut pas être guéri. Selon la partie du cerveau touchée, l’enfant peut ne pas être capable de marcher, de parler, de manger ou de jouer.

Les symptômes de la paralysie cérébrale

Le cerveau est un organe de grande taille et presque toutes les parties peuvent être touchées. Les enfants peuvent donc présenter une grande variété de signes et de symptômes allant de légers à graves.
Les plus courants sont:

  • Ataxie - Cette condition est caractérisée par un manque de coordination musculaire lors de l'exécution de mouvements volontaires entraînant des mouvements non coordonnés.
  • Spasticité, muscles raides et réflexes exagérés
  • Plejia - L'hémiplégie est une paralysie cérébrale impliquant un bras et une jambe du même côté du corps, tandis que la diplégie primaire concerne les deux jambes. La quadriplégie fait référence à un schéma qui implique les quatre membres, ainsi que les muscles du tronc et du cou.
  • Détérioration du pied causée par la marche asymétrique
  • Variations du tonus musculaire, de trop rigide à trop flexible
  • Bave excessive ou difficulté à avaler, sucer ou parler
  • Tremblements
  • Sentiment et perception anormaux
  • Déficience visuelle, auditive ou de la parole
  • Les saisies
  • Difficulté avec des mouvements précis
  • Retard mental - Certains enfants atteints de paralysie cérébrale ont un retard mental important, mais d'autres sont extrêmement brillants.

Types de paralysie cérébrale

Il existe trois principaux types de paralysie cérébrale:

Paralysie cérébrale spastique

La plupart des enfants atteints de paralysie cérébrale sont atteints de paralysie cérébrale spastique. Cette forme de la maladie provoque la rigidité des muscles, ce qui rend les mouvements difficiles. Il peut affecter les deux jambes et cette condition est appelée diplégie spastique. Il est important de savoir qu'il peut également toucher un côté du corps et s'appelle alors une hémiplégie spastique. Dans les cas les plus graves, les quatre extrémités et le tronc sont atteints, ce qu’on appelle la tétraplégie spastique.

Paralysie cérébrale atétotique

De 10 à 20, le pourcentage de personnes atteintes de paralysie cérébrale est sous cette forme. Elle est également connue sous le nom de paralysie cérébrale extrapyramidale. Il affecte tout le corps et provoque souvent des mouvements lents et contrôlés. Cela affecte la capacité de l'enfant à contrôler les muscles du corps. Cela signifie que les bras ou les jambes affectés par cette maladie peuvent trembler et bouger soudainement.

Paralysie cérébrale ataxique

C'est le moins courant des principaux types de paralysie cérébrale. Il est essentiel d'affecter l'équilibre et la coordination.
C'est pourquoi les enfants atteints de paralysie cérébrale ataxique ont un aspect très instable et fragile. Ils ont souvent très peu d'équilibre et peuvent être très instables lorsqu'ils marchent.

Causes possibles de la paralysie cérébrale

La majeure partie du cerveau humain s'appelle le cerveau et remplit de nombreuses fonctions, mais la plus importante est sans aucun doute le contrôle de la sensibilité et de la motricité volontaire. Le fait est que l'infirmité motrice cérébrale résulte d'une anomalie ou d'une blessure dans cette partie du cerveau. Il est très important de savoir que, bien que la paralysie cérébrale affecte le mouvement, le problème n'est pas en soi, mais les muscles de la partie touchée du cerveau. Dans certains cas, la cause de la maladie est bien connue et un médecin peut déterminer avec précision si la paralysie cérébrale est due, par exemple, à une méningite bactérienne ou à un type de blessure à la tête. Cependant, les médecins ne comprennent pas la cause de la plupart des cas de paralysie cérébrale complètement présents à la naissance. Il existe plusieurs théories sur les causes possibles de la paralysie cérébrale: certains experts affirment qu'elle pourrait être provoquée par un manque d'oxygène à la naissance ou par d'autres problèmes lors de l'accouchement.

Les experts ont identifié de nombreuses causes possibles de paralysie cérébrale congénitale, notamment:

  • Infection pendant la grossesse, telle que la rubéole ou d'autres infections virales
  • La jaunisse chez les nouveau-nés. Cette condition peut être causée par une infection, des ecchymoses graves ou des problèmes de globules rouges dus à une incompatibilité ABO ou Rh.
  • Développement cérébral anormal avant la naissance, pouvant être le résultat de causes génétiques graves ou de troubles métaboliques
  • Circulation cérébrale avec facultés affaiblies avant la naissance, causée par un spasme de l'artère ou du caillot de sang, semblable à un accident vasculaire cérébral chez l'adulte

Le diagnostic de la paralysie cérébrale

Bien que les symptômes puissent être présents à la naissance, le diagnostic est parfois très difficile au cours des six premiers mois. En fait, il est souvent difficile de poser un diagnostic définitif de paralysie cérébrale avant le premier anniversaire de l'enfant.

Examen physique

Le médecin doit d'abord observer l'enfant et parler aux parents de son développement physique et comportemental. Vous devriez également vérifier les réflexes, le tonus musculaire et les mouvements.

Tomodensitométrie (CT)

Les images créées avec un scanner montrent la structure du cerveau de votre enfant, ainsi que la présence et l'étendue des dommages. Il peut également montrer la présence d'hydrocéphalie et d'autres malformations osseuses.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

La bonne chose à propos de cet outil de diagnostic est qu'il n'utilise pas de rayonnement. Au lieu de cela, un ordinateur crée des images des coupes de tissus du cerveau à partir des données générées par de puissantes ondes radio et des champs magnétiques. Cela peut donner à 3D des images du crâne et du cerveau d'un enfant.

Autres tests

Certains enfants peuvent avoir besoin de tests génétiques ou métaboliques pour éliminer d’autres affections.

Le diagnostic différentiel de la paralysie cérébrale

Il est très important que le médecin sache faire la différence entre l'infirmité motrice cérébrale et les autres affections qui peuvent lui ressembler!

Dysfonctionnement de la moelle épinière

Cette condition peut être le résultat d'une lésion de la moelle épinière, d'un spina bifida ou d'une malformation congénitale de la moelle épinière. Les enfants atteints de dysfonctionnement du cordon vertébral souffrent de plusieurs problèmes médicaux similaires à ceux de la paralysie cérébrale, mais ils présentent également des symptômes différents en même temps.

Anomalies chromosomiques

Le fait est que certains enfants présentant des anomalies chromosomiques ou des maladies congénitales peuvent ressembler à des enfants atteints de paralysie cérébrale, tandis que d'autres, comme les enfants atteints du syndrome de Down, semblent très différents des enfants atteints de paralysie cérébrale.

Autres conditions

Tous les troubles musculaires, nerveux et osseux doivent par définition être facilement distingués de la paralysie cérébrale.

Ces conditions incluent:

  • distrophie musculaire,
  • neuropathies périphériques telles que la maladie de Charcot-Marie-Tooth,
  • ostéogenèse imparfaite.
  • troubles neurologiques progressifs, tels que syndrome, leucodystrophie et maladie de Tay-Sach de Rett

Complications si non traitées

La paralysie cérébrale peut conduire à plusieurs problèmes, tels que:

  • Développement de déformations ou de luxations articulaires, si la spasticité est importante
  • Problèmes nutritionnels, en cas de difficultés d'ingestion ou d'alimentation
  • Difficulté avec la vision, l'audition et la parole
  • Problèmes dentaires
  • Retard mental
  • Les saisies
  • Sensation ou perception anormale
  • L'incontinence

Le traitement de la paralysie cérébrale

Il existe plusieurs options de traitement pour la paralysie cérébrale, mais les parents doivent savoir que, compte tenu des énormes incertitudes sur les résultats, les médecins choisissent souvent de traiter le nouveau-né et de préserver la vie dans l'espoir que le résultat sera bon.

Certaines des options de traitement les plus courantes sont:

Thérapie physique

Il est clair que l'entraînement et les exercices musculaires peuvent aider à améliorer la force, l'équilibre et la mobilité de l'enfant et à accroître son autonomie.
C'est après tout une déficience motrice. Il existe plusieurs dispositifs pouvant améliorer le fonctionnement des mains et des jambes et prévenir les contractures, tels que les attelles, les attelles ou les plâtres. La plupart des experts recommandent d’aider les enfants à acquérir les compétences nécessaires à la vie quotidienne, telles que la maîtrise de soi, comme manger et s’habiller.

Orthophonie

Les orthophonistes et les orthophonistes peuvent non seulement être en mesure d'aider votre enfant à mieux parler, mais également à améliorer ses compétences alimentaires.

Aides visuelles et auditives

Étant donné que cette affection peut affecter les capacités visuelles et auditives, un enfant peut avoir besoin de lunettes ou d'une intervention chirurgicale pour corriger certaines affections telles que les yeux croisés ou une autre incapacité des yeux.

Médicaments

Parmi les médicaments les plus couramment utilisés, on trouve les myorelaxants simples qui facilitent la rigidité musculaire et les anticonvulsivants, qui réduisent les crises.

Chirurgie

L'indication la plus importante pour la chirurgie est lorsque l'enfant a des contractures sévères aux muscles, aux tendons, aux nerfs ou aux articulations. L'opération devrait aider à mettre les bras et les jambes dans la bonne position. Une sélection minutieuse est nécessaire avant la procédure et doit être effectuée par une équipe d'experts de professionnels de la santé. Plusieurs professionnels peuvent être inclus dans l'évaluation et le fonctionnement, notamment des neurochirurgiens pédiatriques, des chirurgiens orthopédiques, des neurologues pédiatriques, des physiatres et des physiothérapeutes pédiatriques.

Technologie d'assistance

Qu'est-ce que la technologie d'assistance? Il s’agit d’un type de technologie spécial qui comprend de petits outils tels que des rails, des barres d’appui, des loupes et des poignées fixées à des fourchettes et des stylos. Cela devrait les rendre plus faciles à comprendre. Il inclut également des outils de haute technologie plus coûteux, tels que des fauteuils spéciaux, des dispositifs de communication vocale, des programmes informatiques et des équipements de positionnement.

Les commentaires sont fermés.