Relation entre la dépression et de vieillissement accéléré

Le fait que les gens qui souffrent de dépression ont tendance à paraître plus vieux que son âge réel est bien connu. Des découvertes récentes montrent que la dépression associée à des changements ont lieu à l'intérieur des cellules et accélérer le vieillissement au niveau cellulaire.

dépression et vieillissement accéléré

Relation entre la dépression et de vieillissement accéléré

Trouble dépressif majeur est reconnu comme l'un des plus graves problèmes rencontrés par la société moderne. Il survient plus fréquemment chez les femmes. En combinaison avec la contrainte prolongée, dépressions sont encore plus dangereuses. C'est une connaissance empirique qui stress et la dépression peuvent conduire à un vieillissement plus rapide, probablement par affectent la qualité de vie en général. Trouble dépressif majeur est caractérisé par l'humeur constamment sous qui est associée à la perte d'intérêt dans le monde qui nous entoure la faible estime de soi. Trouble dépressif majeur affecte la vie d'une personne à la maison et au travail. Sur 3,4% personnes atteintes de dépression majeure se suicide.

Il a été observé que les personnes déprimées non seulement l'âge le plus rapide butent aussi sont plus susceptibles de développer certaines maladies dégénératives.

Pour le prouver avec certitude, de nombreux chercheurs a essayé diverses méthodes pour établir une corrélation entre la dépression et les signes de vieillissement plus rapide chez les personnes exposées à la dépression prolongée.

La dépression entraîne le raccourcissement des télomères

Les chercheurs de la Le centre médical de l'Université VU aux Pays-Bas ils ont mené une étude sur 1.095 personnes atteintes de dépression majeure et 802 ceux qui avait récupéré de la dépression majeure. Le groupe d'âge variait de 18 À 65 ans et le 66% les participants étaient des femmes. Ils ont comparé les résultats avec un autre groupe de 510 ceux qui n'ont jamais souffert d'une dépression. Ils ont constaté que les personnes qui souffrent de dépression peuvent être vieillit à un rythme plus rapide. Cette conclusion provient de l'analyse de la longueur des télomères chez ces personnes. Les télomères sont des structures spécifiques situés à chaque extrémité des chromosomes. Ils protègent les extrémités des chromosomes de dégénérescence ou de combinaison avec les chromosomes adjacentes. Raccourcir les télomères avec chaque division cellulaire. Ainsi, la longueur des télomères indique l'âge des personnes et de leurs cellules. Une fois atteint un nombre critique de divisions, la cellule meurt. Les chercheurs ont constaté que, chez les personnes souffrant de dépression, télomères étaient plus courts que dans le groupe témoin, pour justifier l'hypothèse que la dépression accélère le processus de vieillissement, ainsi. Les chercheurs ont conclu que la différence observée est importante, même après la prise en compte d'autres facteurs de style de vie qui affectent vieillissement.

La longueur des télomères est mesurée par le nombre d'éléments constitutifs de l'ADN, appelées paires de base. En moyenne, sur 14 paires de bases sont enlevés des télomères au cours des divisions cellulaires. Les chercheurs ont constaté que les personnes en bonne santé avaient certains 5.540 paires de bases du télomère tandis que que déprimé gens avaient 5.460 paires de bases par les télomères. Bien que les chercheurs ont montré cette Association, une relation de cause à effet entre les télomères courts et la dépression ne pouvait pas être prouvée que sur la base de ces données. Ne peut être exclu que certains type de vulnérabilité génétique peut-être être relié à cet effet.

Problèmes avec dépression liée vieillissement beaucoup plus accéléré

Les scientifiques ont également détecté que la gravité de la dépression et de plus longue durée des symptômes étaient associées à une longueur plus courte des télomères. Autres facteurs qui contribuent au vieillissement, comme le poids, consommation de tabac et d'alcool, ils ont été également pris en compte. Ces résultats ont été publiés dans le Journal of Molecular Psychiatry. L'auteur a déclaré que la détresse psychologique vécue par les personnes déprimées ait un préjudice à une personne de l'effet de corps et se traduit par une accélération du vieillissement biologique. Cela peut également être un facteur contribuant à de nombreux problèmes de santé chez les personnes souffrant de dépression. Certaines maladies associées au vieillissement telles que la démence, diabète, maladies du cœur, l'obésité et le cancer sont plus fréquentes chez ces personnes.

La dépression affecte l'équilibre délicat dans les mécanismes cellulaires et conduit à multiples problèmes de santé

Recherche a également montré la présence d'un soi-disant télomérase, une enzyme qui contribue au maintien de la longueur des télomères après chaque division cellulaire. Elle contribue à l'allongement des télomères par adjonction de nucléotides aux extrémités chromosomiques. Il est possible qu'un mode de vie sain peut augmenter l'activité de cette enzyme. Les résultats suggèrent que les interventions de style de vie ont sans aucun doute importants avantages de ralentir le processus de vieillissement. Bien que le vieillissement ne peut pas être inversée maintenant, Ces interventions peuvent sans doute avoir un impact positif sur les personnes atteintes de dépression.

Une autre étude en Californie a montré que la dépression est associée à des taux anormalement élevé de maladies associées au vieillissement et prématurée de la mort. Les chercheurs ont appelé la dépression accéléré le vieillissement. Dans le cadre de cette étude, Il contrôle les télomères en globules blancs. Il a été constaté que les télomères raccourcir avec l'âge, ainsi en raison des dommages de l'oxydation et l'inflammation. Ces chercheurs ont également noté que le raccourcissement de la progression des télomères est proportionnel à la durée de la dépression au cours de la vie.

Dépression, stress et mode de vie malsain

Très souvent, personnes souffrant de dépression majeure d'éviter l'exercice physique et s'appuient sur le style de vie malsaines sous la forme d'une consommation excessive d'alcool et le tabagisme.

Constaté que les personnes qui ont souffert de dépression majeure pour la durée de plus de deux ans de 7 À 10 ans par rapport aux personnes en bonne santé.

La dépression est toujours liée au stress. Le stress est répercussions tant physiques qu'émotionnelles et réponse au stress de l'organisme se produit à travers le cerveau. En réponse au stress, le cerveau active le système nerveux autonome. L'objectif de la réponse au stress est de mobiliser l'énergie réponse « combat ou fuite ». Cela se traduit par des changements dans de nombreux organes et systèmes. L'effet du stress chronique est évidente et est présentée avec troubles chroniques. Recherche a montré que le stress chronique augmente l'apoptose, ou mort cellulaire programmée. Au cours de ce processus, l'activation de l'enzyme appelée système « Caspases » a lieu. Cela conduit à la dégénérescence des protéines et la mort cellulaire. Autophagie ou autodestruction des composants de la cellule est également une caractéristique importante du processus de. Les mitochondries et les protéines cytosoliques dans les cellules souffrent d'auto-digestion.

Dépression, Antidépresseurs et problèmes cardiaques

Personnes atteintes de dépression ont tendance à souffrir de divers problèmes de santé. Certains d'entre eux semblent être associés avec le déclin du nerf parasympathique contrôle. Cela se traduit par un risque accru de maladie cardiaque. Antidépresseurs, prises par beaucoup de gens aussi augmentent le problème. Les pays-bas dépression et l'anxiété étude a conclu que bon nombre des effets cardiovasculaires observés chez ces patients peuvent être causées par les médicaments antidépresseurs.

Bien que l'effet de la dépression et d'autres facteurs qui nuisent à la santé de la longueur des télomères n'est pas réversible, Elle peut être prévenue au moins partiellement par des exercices physiques. A pris note d'un certain nombre de chercheurs que les personnes physiquement actives pas supporter plus longtemps dans leurs cellules télomères.

Toutes ces découvertes scientifiques soulignent une fois de plus les effets néfastes de la dépression. Il est non seulement notre humeur et le comportement qui est touchée. Aussi évolue dans profondément dans nos cellules et peuvent endommager considérablement la santé à long terme.

Laisser un commentaire