Signes de narcissisme

By | Septembre 16, 2017

Existe-t-il un moyen de dire au début d'une relation si une personne souffre d'un trouble de la personnalité narcissique (DPN)? Le Manuel de diagnostic et de statistique des troubles mentaux définit le DPN comme "un schéma généralisé de grandiosité, de besoin d'admiration et de manque d'empathie".

Signes de narcissisme

Signes de narcissisme

Les personnes atteintes de DPN ont le sens du droit, exploitent souvent personnellement et se considèrent comme "spéciales". Ils sont souvent arrogants et envieux des autres.

Généralement, les personnes avec DPN sont intelligentes et charismatiques, ce qui rend difficile de savoir de quoi il s'agit. Mais il y a généralement des signes précoces qui peuvent indiquer DPN.

  1. Si quelqu'un vous dit au début de la relations Comme c'est spécial, soyez prudent. Les personnes avec DPN semblent avoir un sixième sens quant à ce qu’elles veulent entendre. Si vous n'assumez pas la responsabilité de vous aimer et de vous valider, vous pouvez être très vulnérable face à une personne qui vous dit à quel point c'est incroyable, à quel point c'est spécial et unique, à quel point il n'a jamais rencontré quelqu'un comme vous. En outre, la personne DPN pourrait, au début, être un excellent auditeur, lui permettant de se sentir encore plus aimée et spéciale.
  2. La personne de DPN arrive souvent très forte et très tôt dans la relation, professant la Amor Immortel pour toi. Tu es l'amour de sa vie. Vous êtes la personne que vous avez recherchée toute votre vie. Il veut rencontrer tes parents et tes frères. Vous pourriez même faire une amitié rapide avec vos parents. Il veut aller très vite, car il n'y a aucune raison d'attendre. Faites bien comprendre qu'il / elle sait ce que vous voulez, à vous.
  3. MAIS, il / elle pourrait dire qu’il va appeler et ne le fait pas. Je pourrais être en retard et avoir toutes les excuses pour cela. Si cela vous dérange, il se fâche, n'ayant aucune empathie pour le faire attendre. En fait, vous remarquez qu'il existe de nombreuses situations dans lesquelles cette personne manque d'empathie (par exemple, envers une serveuse ou une autre personne de service). Ce manque d'empathie est l'une des caractéristiques de la DPN. Les PDN choisissent souvent des personnes très empathiques, dans l’espoir de voir leur stock narcissique s’épanouir, du fait de l’empathie de l’autre. Si vous êtes une personne empathique, vous pouvez sentir le petit enfant abandonné à l’intérieur du DPN, et si vous êtes un fournisseur de soins, vos cordes seront traînées par cet enfant abandonné. Par conséquent, si vous vous sentez mal pour la personne alors que vous êtes réellement la "partie lésée" dans la situation (comme si elle était en retard), soyez prudent.
  4. De petites choses peuvent déclencher une rage irrationnelle, vous laissant complètement confus. Le DPN a une logique étrange quand il devient furieux (une façon de vous blâmer, ce qui vous oblige à vous gratter la tête et à vous interroger sur vous-même). C'est une logique folle. Si vous êtes souvent très confus au sujet d'une interaction, soyez prudent!
  5. Si la personne est mariée et vous dit à quel point vous êtes déconnecté de votre partenaire, à quel point vous souhaitez quitter le mariage, mais ne pouvez pas le faire pour votre partenaire ou vos enfants, soyez prudent. Ce manque d'intégrité de poursuivre une autre relation pendant le mariage est commun avec DPN. La personne n'a généralement pas l'intention de quitter le mariage. Je veux juste plus d'attention, d'admiration ou sexe de ce que vous obtenez dans votre mariage.
Article connexe> Une photo excessive sur les réseaux sociaux peut augmenter le narcissisme

Même si toutes ces situations ne peuvent pas se produire, même si l'une d'elles le fait, soyez prudent. Même l'un d'entre eux peut indiquer que la personne souffre de DPN et risque de finir blessée et désemparée.

Auteur: C. Michaud

C. Michaud, Inf., Ph.D., est résident en psychiatrie et doctorant en sciences biomédicales à l'Université de Montréal. Le phénomène de la violence chez les personnes souffrant de troubles mentaux est l’un de ses principaux domaines d’étude. Professeur associé à l'École des sciences infirmières de l'Université de Sherbrooke. Elle est chercheuse régulière du Groupe de recherche interuniversitaire en sciences infirmières du Québec (GRIISIQ).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

* Copier ce mot de passe *

* Tapez ou collez le mot de passe ici *

Commentaires de spam 11.935 bloqués jusqu'à présent par Spam gratuit Wordpress

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et les attributs: <a href="" title=""> <abbr title = ""> <acronym title = ""> <b> <blockquote cite = ""> <cite> <code> <del datetime = ""> <em > <i> <q cite = ""> <s> <strike> <strong>