Un examen approfondi de l'Université de médecine Ross

By | Peut 23, 2017

Cet article passe en revue les avantages et les inconvénients d’une candidature à la faculté de médecine de l’Université Ross dans les Caraïbes. Je présente des témoignages d'étudiants et d'anciens élèves de Ross pour vous aider à décider si cette école serait une bonne option pour obtenir votre diplôme de médecine.

Un examen approfondi de la faculté de médecine de l'Université de Ross

Un examen approfondi de la faculté de médecine de l'Université de Ross

Si vous envisagez de faire la faculté de médecine dans les Caraïbes, vous avez sûrement vu trois écoles lorsque vous démarrez votre recherche sur Internet: Saint George's, AUC et enfin, la faculté de médecine de l'Université de Ross. Toutes ces écoles ont leurs avantages et leurs inconvénients, et si les contraintes budgétaires limitent votre décision, l’Université de Ross pourrait être l’endroit idéal pour vous. Comme toutes les autres écoles des Caraïbes, il y a des risques à fréquenter cette école et rien ne garantit que vous pourrez partir aux États-Unis, mais cela vous permet de poursuivre une carrière en médecine. Si vos études de premier cycle n’ont pas été aussi fructueuses que prévu. Je présenterai quelques-uns des témoignages et statistiques disponibles sur l’Université de Ross pour vous aider à prendre une décision éclairée concernant les titres de compétences de l’établissement et si le risque en vaut la peine.

Professionnels de l'inscription à l'Université de Ross

Cette école est une opportunité abordable pour les étudiants qui s’inquiètent des frais élevés que vous devez payer pour vous inscrire à Saint George ou à l’AUC à environ 21,000 $ par semestre. L'école compte un nombre impressionnant d'élèves 785 capables de réussir dans le système médical américain. L'école prétend avoir un taux de réussite de 86% pour les étudiants qui postulent au NRMP (un système qui correspond à un programme de résidence et à un médecin). Sur la base de la répartition de ces étudiants, si vous assistez à Ross, vous pouvez vous attendre à être l’un des professionnels traditionnellement considéré comme le "spectre le plus bas" de la médecine.

Des champs comme Médecine familialeLa médecine interne, la pédiatrie et la chirurgie sont des domaines auxquels les DIM devraient normalement s’attendre, car ils ont la plus grande ouverture d’esprit et exigent des scores STEP plus bas pour trouver un poste. Apparemment, au moins 85% des diplômés de l’université Ross de 2016 ont pu trouver un emploi dans ces domaines, avec quelques cas notables de Dermatologie o Anesthésiologie. Cela montre qu'il est possible non seulement de retourner aux États-Unis, mais aussi de revenir et d'avoir la possibilité d'être dans une spécialité très exclusive.

Les exigences pour cette école sont également en deçà des attentes des candidats à un diplôme de médecine à St. George ou à l'AUC, ce qui en fait une bonne option si elles doivent faire face à des difficultés dans leurs études de baccalauréat. La moyenne MCAT était 24 et la moyenne était 3,08. Les frais de scolarité sont «abordables» 21,325 $ par semestre (il faudra probablement moins de temps pour comprendre comment vous débarrasser de votre dette en médecine) et l'école dispose d'un réseau d'amélioration des hôpitaux qui permet aux étudiants d'effectuer des stages cliniques en Floride. , New Jersey et New York, pour n'en nommer que quelques-uns.

Sur la base des critiques des étudiants, la plupart des étudiants s'accordent pour dire que Ross fournit un environnement d'apprentissage agréable qui leur permet de se concentrer sur leurs études. Certains ont fait remarquer que cela était principalement dû au fait que

«Il n'y a absolument rien à faire sur l'île mais étudier»

Mais néanmoins, lorsque vous étudiez en médecine, vous apprenez rapidement que la vie sociale que vous avez pu apprécier est un lointain souvenir déprimant.

Certains ont également été impressionnés par le programme organisé qui mettait l'accent sur les stratégies de prise de test STEP. Les scores élevés de STEP déterminent le succès, ce qui en fait une bonne stratégie pour améliorer vos chances de rentrer chez vous. Les enseignants et les assistants pédagogiques ont également été décrits comme étant principalement utiles et capables de réagir à des sujets confus pour expliquer des sujets difficiles.

Raisons d'éviter l'école de médecine de l'Université de Ross

Refus d'inscription à Ross

Le signe le plus révélateur d'une éventuelle inscription dans cette école est que la plupart des étudiants qui participent à la discussion encouragent les étudiants à s'inscrire dans des endroits tels que San Jorge ou à l'Université américaine des Caraïbes s'ils en ont la possibilité. Bien que de nombreuses installations subissent actuellement des travaux de rénovation, les étudiants qui dépensent des sommes importantes ne bénéficieront pas immédiatement du bénéfice immédiat de ces nouveaux complexes, ce qui peut entraver de manière significative leur formation clinique avant de se lancer dans des stages optionnels. des États-Unis.

Une autre vérité regrettable à propos de cette école est qu’elle n’a pas les liens établis que d’autres écoles des Caraïbes ont forgés, ce qui rend très difficile pour les étudiants même un placement dans des stages cliniques concurrentiels aux États-Unis. À mon avis, cette raison est la principale raison pour laquelle étudier la médecine dans les Caraïbes est une mauvaise idée. Si votre école ne bénéficie pas d’un traitement préférentiel lorsqu’il s’agit d’un stage facultatif comme un DIM, souvent, son application sera instantanément oubliée et rejetée à la place des programmes basés aux États-Unis. Ils ne veulent pas prendre de risque dans une école dont ils n'ont jamais entendu parler. Sans «crédibilité de la rue», à l'instar de St. George's, de nombreux étudiants ne peuvent trouver que des occasions de trouver des stages aux États-Unis. et cela se traduit par un faible nombre de lettres de recommandation pour votre application ERAS Match.

Une autre plainte fréquente soulevée par un grand nombre d'étudiants est le fait que certains des étudiants inscrits dans les premières années ont un complexe désagréable qui peut rendre l'interaction avec leurs pairs insupportable. Ces étudiants affirment avoir rejeté les offres d'acceptation de John Hopkins ou de Harvard Medical simplement parce qu'ils préféraient étudier dans un climat tropical et qu'ils pouvaient être agaçants. Plusieurs rapports d'interruptions pendant les cours de surface dans les forums ont également été attribués au fait que les étudiants étaient grossiers avec les enseignants ou les administrateurs, car ils ne pensaient pas que les sujets dont ils discutaient étaient nécessaires.

Pensamientos finales

Malgré tout, si je décidais d'aller voir Ross, je constaterais certains aspects positifs. Vous avez la possibilité de coïncider, vous avez la possibilité d'apprendre la médecine et vous pouvez devenir médecin si vous postulez et saisissez l'occasion. Pour devenir un bon médecin, il est important d'être humble et parfois, sauf que l'information est difficile à avaler. La vérité est que les Caraïbes ne sont pas une première destination pour qui que ce soit pour étudier la médecine, mais elles creusent un trou profond pour devenir un DHCEU et tenter de revenir sur le marché américain. Si vous perdez votre sens du droit à la porte, vous pouvez vous concentrer sur un travail plus dur que jamais auparavant, pendant les années 4 de la faculté de médecine, et vous pouvez trouver le succès.

Auteur: Dr. Lizbeth

La Dre Lizbeth Blair est une anesthésiologiste diplômée en médecine, formée à l'Université de la Faculté de médecine des Philippines. Elle est également titulaire d'un diplôme en zoologie et d'un baccalauréat en sciences infirmières. Elle a travaillé pendant plusieurs années dans un hôpital gouvernemental en tant qu'agent de formation du programme de résidence en anesthésiologie et a passé des années en pratique privée dans cette spécialité. Il a suivi une formation en recherche sur les essais cliniques au Centre d'essais cliniques en Californie. Elle est une chercheuse de contenu expérimentée et une écrivaine qui adore écrire des articles sur la médecine et la santé, des revues de magazines, des livres électroniques, etc.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

* Copier ce mot de passe *

* Tapez ou collez le mot de passe ici *