Vivre avec la dyslexie

La dyslexie n'est pas facile à gérer le problème. Ce problème d'apprentissage peut être difficile à diagnostiquer et traiter, Ce qui affecte le développement de l'enfant. Ici, Vous pouvez apprendre sur cette maladie et comment pouvez être détectées à temps.

Vivre avec la dyslexie

Vivre avec la dyslexie

Un aperçu de la dyslexie

En général, Dyslexie peut être appelé à un « trouble d'apprentissage spécifique » et qui a été liée à une autre parole et du langage, ainsi que des troubles d'apprentissage. Les enfants qui souffrent de dyslexie habituellement ont un résultat indésirable si ce n'est pris à temps.

Comme ça, La dyslexie est …

Pour l'essentiel, Il se définit comme une difficulté dans le domaine de la lecture de mots, Precision, l'orthographe et / ou maîtrise. Ceux-ci sont indépendants de la situation socio-économique, Niveau de QI, antécédents de traumatismes crâniens et / ou d'autres troubles neurologiques. Les phonèmes, ils sont le son des lettres ou groupes de lettres, peut pas être bien apprécié par les personnes ayant ce problème.

En général, environ 5 À 12 pour cent des enfants souffre de dyslexie, et les garçons sont affectés plus que les filles: le développement de la langue tend à se produire plus tard dans la vie pour les enfants que pour les filles, une situation qui peut aider à vous rendre plus susceptible de développer la dyslexie.

Cette affection résulte d'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Lorsque le père souffre de dyslexie, Il y a une chance de la 50 pour cent que leur mâle hors ressorts développera des heures supplémentaires dyslexie. Il y a un certain nombre d'études qui indiquent que les préalables antécédents familiaux de troubles d'apprentissage et de la parole et retard de langage augmente le risque de développer la dyslexie dans ces familles.

Malgré l'expansion de la recherche, un gène ou gènes spécifiques qui sont directement liés à la dyslexie n'ont pas encore été identifiées.

Quelques études génétiques de différentes familles et les jumeaux souffrant de dyslexie ont révélé que les gènes impliqués dans le développement précoce du cerveau, connectivité et la communication neuronale sont les meilleurs candidats pour être à l'origine.

Étonnamment, Ces études ont également constaté que la dyslexie est très associé à d'autres affections comme les maladies auto-immunes, trouble de l'attention/hyperactivité et de déficit et d'autres troubles d'apprentissage. On croit que les mêmes gènes partagent le même endroit dans l'organisation de l'ADN. Cependant, Ces résultats sont encore controversés au sein de la communauté scientifique et les mécanismes biologiques exacts derrière la dyslexie sont inconnus.

Pourquoi est-il si difficile à lire? Un processus de lecture dyslexiques

Est bien connu qu'au fil du temps, certaines régions du cerveau sont spécialisées et participent à la lecture de mots, et ils sont généralement l'hémisphère dominant du cerveau, où se trouve la langue. Chez l'enfant non dyslexique, un réseau de lecture hypothétique est développé avec le temps, Alors que les enfants acquièrent des compétences en lecture et l'apprentissage de compétences en matière de lecture.

Chez les personnes souffrant de dyslexie, Il ya des défauts dans le processus de connectivité pour transmettre des signaux dans le domaine du langage du cerveau qui conduit à une détérioration dans le développement hypothétique de ce réseau de lecture.

Un patient dyslexique a des difficultés à la compréhension de la langue parlée, identifiées par les praticiens comme un défaut dans la conscience phonologique. C'est également accompagnée d'attention défectueuse et de la perception visuo-spatiales et est présenté à des difficultés de lecture.

Personnes dyslexiques souffrent aussi « stress visuel », un terme utilisé pour parler de troubles visuels qui ont tendance à présenter l'inconfort et la distorsion, à l'époque qui voit. Souffrant de stress visuel se plainte de fatigue, luminosité excessive, distorsion et la décoloration des stimuli visuels cligné des yeux.

Ces problèmes sont présents dans environ la 46 pour cent des personnes souffrant de dyslexie, Bien que certains médecins font valoir que la dyslexie et le stress visuel sont deux conditions distinctes.

Être un dyslexique

Dans un contexte simple, personnes et, la plupart des enfants, retard de langage sont généralement présents dans lequel la phonétique, sémantique et la syntaxe de la lecture et l'écriture sont affectées. Cela se traduit par des individus qui sont décrits comme « pauvre comprendedores », Il montre la mauvaise compréhension, l'expression et la composition, ainsi que la distorsion et / ou pêle-mêle à lire.

Dyslexiques ont des difficultés lorsqu'il s'agit d'identifier le nombre de syllabes dans un mot spécial, mais aussi quand il fait des choses triviales, comme les numéros de téléphone. En général, ils ne sont pas en mesure de distinguer un mot qui riment ou non, ils ne distinguent pas les phonèmes avec phonétique similaire et certains d'entre eux ont quitté la confusion / orthographe de bon et mauvais ou défectueux.

Comment si une personne est de connaître les dyslexiques?

Tout d'abord, une évaluation physique et clinique complete doit être effectuée par un professionnel de la santé. Parfois, un trouble génétique sous-jacente spécifique peut être détecté lors de l'évaluation physique.

Évaluation de l'environnement social du patient (entrer en contact avec les parents et la famille) Il est aussi très important.

Des antécédents familiaux détaillés peuvent révéler la tendresse chez un individu en particulier et sa famille, ce qui permet une prévention et intervention nécessaires à faire à des personnes inattendues.

Afin d'écarter les autres causes d'une évaluation spéciale appelées diagnostic différentiel peuvent se faire chez le patient qui est suspecté d'avoir dyslexie. Cette évaluation comprend un essai et électroencéphalogrammes audience, Il détecte les anomalies dans l'activité cérébrale qui peut être liée aux saisies, par exemple. En raison des causes génétiques et environnementales, questionnaires aux parents et enseignants et certains éléments de preuve des langues spécifiques font également partie de l'évaluation.

Souvent, les tests visant à évaluer les capacités, en tant que lettre de reconnaissance et de mémorisation, ainsi que du manque de compétences pour les expressions de la forme et les rimes.

Existe-t-il un traitement pour la dyslexie?

Il y a quelques techniques qui visent à aider les patients dyslexiques. Par exemple, « lecture répétée » C'est une technique où un texte sélectionné est lue plusieurs fois au moment où augmente la vitesse, et a été montré pour améliorer la vitesse et la précision, Mais comprendre ne circule pas.

Comme ça, experts préfèrent un « multicomponencial d'intervention » dans les habiletés phonologiques, étude, Math, identification des mots et de la lecture, Elle a montré les meilleurs résultats.

Une partie importante du traitement consiste à discuter du problème avec le patient, Si il ou elle est au courant des personnes célèbres qui ont souffert de dyslexie, comme Leonardo da Vinci. Cette approche s'est avérée avoir des effets positifs sur l'estime de soi du patient.

Si la dyslexie est accompagnée d'un trouble déficitaire de l'attention, un professionnel de la santé peut vous prescrire un traitement pharmacologique qui peut cibler aussi les symptômes de la dyslexie.

L'importance de la détection de la dyslexie est issu de prévenir le patient de situations telles que la faible réussite scolaire, l'inconvénient de l'interaction sociale de travail et pauvre entre enfants et adultes. L'évaluation précise conduit à l'intervention et un traitement efficace.

Quand il s'agit de traitement de la dyslexie, chaque cas doivent être évalué avec précision et de traitement doit être personnalisé, toujours promouvoir la participation des parents dans la thérapie. En matière de recherche, l'objectif principal que les scientifiques ont maintenant est de trouver les principaux éléments qui animent la dyslexie afin de faciliter leur gestion et leur traitement.

La dyslexie n'est pas une maladie, en partie parce qu'il n'est pas codé dans les manuels diagnostiques, mais aussi par la capacité de lecture a une distribution continue entre les différentes populations et il y a une énorme complexité des facteurs connus et inconnus impliqués dans le processus de compréhension en lecture. Malgré cela, les chercheurs sont excités et continuent à travailler afin d'élucider les causes de ce problème.

Laisser un commentaire